IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

IoT : comment bien choisir ses switchs pour qu’une simple bouilloire connectée ne compromette pas sa sécurité?

publié le jeudi 23/01/2020

Toute évolution s’accompagne de risques, notamment dans le monde numérique. A chaque innovation, il convient d'établir une ligne de défense contre le cybercrime. Par son ampleur et son interconnectivité, la révolution de l'Internet des objets (IoT) est l'une de celles qui présentent le plus de vulnérabilités.

 

C’est d’autant plus le cas pour les PME qui n’auraient pas un solide socle de sécurité, surtout que leurs données sont d’une importance stratégique pour la poursuite de leur développement.

 

Dès l’intégration de dispositifs connectés, comme des systèmes d’éclairage avec capteurs, de chauffage ou encore des routeurs et hubs, il est impératif de prêter une attention particulière aux risques potentiels.

Quand tout est interconnecté, même la bouilloire connectée du bureau peut induire des risques car elle peut être un point d’entrée pour compromettre tout le réseau d’une entreprise. Beaucoup oublient encore que les dispositifs connectés (petits, grands, à usage personnel ou professionnel) sont tous, justement, connectés et en ligne.

Alors ne laissez pas la pause café mettre à mal votre entreprise !

 

Télétravail, Edge Computing et cybersécurité, l’avénement des commutateurs 

L’exposition au cybercrime et aux malwares est un risque qu’aucune entreprise ne souhaite prendre.

Et depuis la généralisation massive des objets connectés, tout réside dans la facilitation de leur deploiement. Mais ce déploiement nécessite des switch qui sont au cœur de la création, de la gestion et de l’optimisation des flux de trafic entre dispositifs interconnectés. C’est cette plateforme, qui gère le flux des données sur le réseau, qui soutient l’efficacité de l’IoT, ce doit donc légitimement être le centre de sécurité.

 

C’est encore plus vrai dans les entreprises où l’on pratique volontiers le télétravail et où il faut des points de connexion au réseau des utilisateurs  distants. La pratique du « Edge computing » est aussi exemple de progression numérique induisant des risques pour la cybersécurité, qu’il faut combattre dès la source, au niveau des switch.

 

Certaines fonctions de sécurité, VLAN, filtrage MAC, et autres, sont intégrées aux switch  par les constructeurs, mais il ne faut pas que leurs fonctionnalités et leur complexité croissantes en viennent à dissuader les PME d’investir. Car les PME accordent tout autant d’importance à la protection de leurs données que leurs aînées. En effet les switch  offrent bien des avantages :

  • Une garantie de résilience au rythme de la croissance de l’entreprise. Le nombre des dispositifs peut augmenter, l’infrastructure pourra les supporter et protéger les réseaux en conséquence
  • La convergence entre technologies IT et opérationnelles (OT) pour faciliter la croissance de l’entreprise, via un hub unique dédié
  • Enfin, la richesse des fonctions de sécurité embarquées pour la protection des objets connectés, mais aussi leur contrôle et leur adaptation aux réglementations changeantes.

 

Flexibilité, le maître mot du choix d’un commutateur 

De nombreux constructeurs proposent des switch mais comment faire son choix et les différencier ? 

Le mot-clé est celui de flexibilité. Car on la sait, le climat de la tech peut changer très rapidement, il est donc judicieux de privilégier l’adaptabilité et l’agilité future. Pour les switch  et les plateformes de gestion cloud, plusieurs attributs modernes et innovants sont une garantie qu’une entreprise sera toujours prête pour ses futurs développements et les dispositifs numériques de prochaine génération.

 

C’est le cas des déploiements dits « zero-touch », qui sont totalement automatisés. La possibilité de télécharger des configurations existantes sur de nouveaux dispositifs, en interne, séduit particulièrement les PME qui préfèrent externaliser le moins possible pour réduire les coûts. Ce degré de contrôle interne se répercute sur le provisioning réseau et évite de devoir s’engager auprès d’un fournisseur en particulier. Opter pour une interface d’administration centrale permet aussi de propager tout changement de paramètre à l’ensemble des switch  simultanément et en toute transparence.

 

Stabiliser le réseau est tout aussi important que donner la priorité à la sécurité, signe de maturité de l’entreprise. En investissant dans des commutateurs qui protègent effectivement, mais sont aussi durables, vous améliorez incommensurablement la disponibilité de service.

Enfin, les derniers avantages concernent l’expérience utilisateur et la gestion holistique, deux caractéristiques en symbiose pour ce qui touche au contrôle, à la simplicité d’utilisation et au dépannage.

 

Et c’est en exigeant toutes ces caractéristiques de vos switch que vous valoriserez toute la puissance de l’IoT, en créant en plus, un champ de force de sécurité autour de chaque dispositif, et donc de toute l’entreprise.

 

Par Charles Geismar, responsable du développement des  Technologies Switch & CoE chez Zyxel pour la zone EMEA

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :