IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Interxion prépare son deuxième data center à Marseille

publié le jeudi 17/05/2018

Interxion prépare son deuxième data center à Marseille

Interxion, un important hébergeur hollandais commercialisant des datacenters en colocation neutre en Europe, a ouvert mi-mai à Marseille la première phase de MRS2, son deuxième data center dans cette ville. Un investissement en trois phases valorisé à 76 millions d'euros.

 

Moins de quatre ans après l’acquisition de son premier data center à Marseille, Interxion renforce sa présence dans la cité phocéenne. MRS2 répondra ainsi à la demande croissante des fournisseurs internationaux de connectivité et de contenu, ainsi que des plates-formes cloud qui souhaitent utiliser le hub de Marseille pour délivrer leurs services et applications en Europe, et au-delà, en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie (EMEA).

 

Une construction en trois phases pour un investissement de 76 millions d'euros

MRS2 est construit en trois phases qui fourniront aux clients 4400 m² d'espace équipé, avec plus de 7 MW de puissance disponible. La nouvelle phase qui s’achève comprend 700 m² d'espace équipé, et la seconde proposera 1 900 m², à compter du deuxième trimestre 2019. L’investissement associé à la construction de MRS2 dans son ensemble devrait s'élever à environ 76 millions d'euros.

Ce nouveau site, additionné au data center MRS1, permet une configuration en mode campus, offrant ainsi aux clients une diversité de routes pour la sécurisation de leur réseau, ainsi qu’une capacité d’expansion supplémentaire.  Pour Fabrice Coquio, président d’Interxion France, « MRS2 est la poursuite de ce qui a été initié par Interxion avec MRS1, acquis en 2014. Aujourd’hui, je suis fier et honoré d’inaugurer ce nouveau data center qui se distingue notamment par sa position dans l’enceinte du Grand Port Maritime de Marseille Fos, formant avec MRS1, le campus marseillais d’Interxion ».

 

MRS2 permet également à Interxion et à la mairie d’opérer un reconditionnement de certaines installations sur le port de Marseille Fos, liées historiquement à l’activité portuaire. En effet, le data center est implanté dans d’anciens ateliers navals, des bâtiments de type Freyssinet, inoccupés depuis les années 90. Les travaux de construction de MRS2 sont gérés par Cap Ingelec, en groupement avec Cari, filiale du Groupe Fayat.

 

Capitale méditerranéenne pour les échanges data

La plupart des concurrents d'Interxion saluent le rachat du datacenter de SFR à Marseille. En effet, cette ville est devenue la capitale méditerranéenne pour les échanges télécoms et data grâce à la présence de 13 câbles sous-marins de télécommunications. Déployés pour certains sur plus de 20 000 km de long, ces câbles relient Marseille à des dizaines de pays jusqu’à Singapour et la Chine. La ville se trouve ainsi au carrefour de la connectivité entre l’Europe du Sud, l’Afrique, le Moyen-Orient, et l’Asie, et est devenue un hub stratégique mondial pour l’échange de données. Cette tendance se confirme de jour en jour avec l’arrivée de nouveaux projets de câbles sous-marins, augmentant la capacité réseau disponible sur Marseille.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #BellinCBP, #GUIDECLOUD

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :