IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

INTERVIEW

publié le jeudi 07/02/2008

SCOTT MCNEALY

De passage à Paris fin 2007 pour présenter les grandes orientations de Sun Microsystems, son président et fondateur a décrypté pour CBP sa stratégie channel et les priorités de Sun pour 2008.

Quelles sont vos priorités pour le channel de Sun en 2008 ?

Nous investissons beaucoup pour former davantage notre Channel, en ligne notamment. La formation est de plus en plus importante avec la complexification des technologies. D’ailleurs, Sun leur propose de contacter certains de nos experts afin de mener à bien les déploiements les plus complexes. Sun espère ainsi créer un vrai partenariat avec son réseau. Ce n’est pas une façon déguisée de leur piquer des clients, car Sun n’a aucune intention de rivaliser avec son canal de distribution. Nous n’avons jamais demandé à notre force de vente directe de les concurrencer.

Quelles sont les technologies sur lesquelles Sun focalise ses partenaires en 2008 ?

Sun leur demande de mettre davantage d’emphase sur la virtualisation l’archivage et la continuité de business. Sans oublier l’open source évidemment. Nous encourageons donc nos Var à assister encore plus régulièrement à nos meetings techniques et commerciaux dans ces domaines.

Sun est-il satisfait de son canal de distribution ?

Notre channel est sain et profitable. Un grand nombre de nos partenaires sont d’ailleurs satisfaits de la politique commerciale de Sun, notamment parce que nous alignons désormais la meilleure ligne de produits jamais lancée depuis 25 ans.

Pourquoi Sun investit-il beaucoup dans l’Open Source ?...

L’intérêt de notre stratégie open source est qu’elle permet aux sociétés d’investir sur des technologies existantes à partir de développements réalisés sur ce code. En outre, l’open source permet à nos partenaires de vendre davantage de services.

… et dans la virtualisation ?

Car Sun table sur une croissance importante de la virtualisation sur le poste de travail. Notre offre dans ce domaine s’étend depuis longtemps du réseau au stockage, en passant par les serveurs. Autre avantage, notre plateforme de virtualisation, conçue à base de la Java Machine, met moins à contribution les processeurs. La Java Chip n’est donc plus d’actualité.

Pourquoi avoir fusionné vos divisions Serveurs et Stockage fin 2007 ?

L’intégration de nos deux divisions Serveurs et Stockage – jadis combinées - est un juste retour des choses. Il devient dur de distinguer ces deux mondes aujourd’hui, surtout à l’heure où Sun bâtit de puissants data centers. Enfin, leur rapprochement permettra à nos prestataires agréés de vendre davantage de solutions.

Etes-vous satisfait de votre successeur ?

L’actuel p-dg de Sun Microsystems, Jonathan Scharwtz, réalise du très bon travail et il exécute parfaitement nos plans. Il n’est pas facile de se trouver un successeur. Je suis heureux d’avoir pris un peu de recul et d’être président du conseil d’administration de Sun. Toutefois, ce n’est pas forcément un rôle facile à l’heure de la gouvernance d’entreprise. Le métier de CEO se complique d’année en année dans toutes industries. Je passe beaucoup de temps dans mon rôle de représentant commercial aux Etats-Unis et à l’étranger pour vendre la compagnie et ses produits.

Moyenne: 4 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :