IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Ikoula ouvre son Cloud public US à Miami

publié le jeudi 15/09/2016

Après avoir ouvert l’été 2015 son Cloud privé aux États-Unis, l’hébergeur français Ikoula y lance en septembre son Cloud public. Appelé aujourd’hui CloudIkoulaONE, il est hébergé à Miami.

 

Les VM du CloudIkoulaONE sont déployables en un clic et en moins de 30 secondes sur une infrastructure équipée de disques SSD. Depuis l’interface client, il est possible de démarrer, stopper, détruire ou restaurer leurs machines directement depuis l’interface unique d’Ikoula.

 

En parallèle, Ikoula propose également un Cloud privé disponible pour les entreprises évoluant dans des environnements critiques. L’infrastructure mise à disposition du client est dédiée au sein d’un data center (DCaaS) et facturée selon un modèle forfaitaire pour une meilleure maîtrise des coûts.

Grâce à ses nombreuses implantations à travers le monde, Ikoula permet à ces utilisateurs de faire du débordement (Cloud hybride) facilement et à tout moment sur le Cloud public, pour des opérations ponctuelles et ainsi pallier un besoin d’espace supplémentaire.

 

Déjà bien implanté en France via ses deux data centers situés en Champagne-Ardenne et en Picardie, Ikoula est aussi présent en Europe. Après avoir ouvert l’été dernier des zones Cloud en Allemagne, aux Pays-Bas, à Singapour et plus récemment aux États-Unis, l’hébergeur a créé sa propre filiale néerlandaise, Ikoula Nederland, grâce à l’acquisition d’un acteur local en mars dernier. La stratégie d’Ikoula est simple : ouvrir les zones en fonction de la demande de ses clients. « Nous marchons main dans la main avec nos clients, les besoins de nos clients à l’international sont le moteur de notre croissance. » explique Jules-Henri Gavetti, co-fondateur et PDG d’Ikoula.

 

Moyenne: 3 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :