IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

IBM va-t-il licencier bien davantage qu'en 2014 ?

publié le lundi 26/01/2015

Selon le journal Forbes, IBM s’apprête à licencier 26% de ses effectifs dès février 2015. Une information aussitôt démentie par l'intéressé, qui précise que la réorganisation est moins importante. Mais elle n'est pas le fruit du hasard. Le n°2 mondial de l'IT doit se remettre en cause car il vient d'enregistrer 11 trimestres consécutifs de recul de son chiffre d’affaires.

 

Environ 100.000 des quelques 400.000 salariés IBM seraient concernés dans le « projet Chrome » décrit par le journaliste de Forbes. Si cette rumeur s’avérait exacte, ce plan de licenciement serait le plus vaste jamais déployé par un fournisseur IT. IBM dément toute réorganisation de cette ampleur. Toutefois, la direction de Big Blue reconnaît avoir provisionné 580 M$ sur cet exercice pour réorganiser ses troupes. Une somme déjà rondelette qui trahie un plan de départ important. Sa taille n’excéderait cependant pas celle du plan de restructuration déjà déployé par IBM en 2014, suite à la vente de sa division serveur X86 à Lenovo.

 

Il n’empêche, Ginni Rometty, la patronne du n°2 mondial de l'IT doit éteindre rapidement le feu dans la maison IBM pour ne pas faire douter ses partenaires. En place depuis 2012, elle n’a pas encore réussi à restructurer complétement ce géant de l’IT pour lui faire prendre le virage du Cloud. Les plans de réorganisation successifs ont déjà laissé des traces. Fin 2014, IBM vient d'enregistrer 11 trimestres consécutifs de recul de son chiffre d’affaires… Au niveau annuel, celui-ci est passé de 107 Md$ en 2012 à 93 Md$ en 2014. Précisons que cette chute spectaculaire s’explique pour partie par la vente des divisions Composants et serveurs X86 en 2014.

Moyenne: 3 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :