IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

IBM va-t-il licencier 1000 salariés en France ?

publié le mardi 22/03/2016

Alors qu’IBM pourrait annoncer quelques 10.000 licenciements dans le monde ce printemps, ses plans sociaux ont déjà démarré en Europe selon les syndicats. Big Blue souhaite s’implanter davantage dans les pays à bas coûts de main d’œuvre.

 

Selon les syndicats, 233 emplois seraient menacés en Belgique, 290 en Italie, 400 emplois en Grande Bretagne, etc. En France, la GPEC d’IBM prévoit la suppression de près de 1200 emplois d’ici fin 2017. Il s’agirait alors du 5e plan social orchestré dans l’Hexagone par IBM depuis 2012. Pour la CFDT IBM : « Au vu de ce qui se passe dans les autres pays d’Europe, la menace d’un plan social chez IBM France cette année se précise. De plus, la situation de l’emploi à IBM France n’a jamais été aussi difficile, avec un transfert massif de postes vers les pays à bas coûts, afin de satisfaire aux objectifs de profit de la maison mère et de dividendes aux actionnaires. ».

 

Délocalisation massive vers les pays asiatiques et d’Europe de l’Est

Les syndicats sont convaincus qu’IBM prévoit de supprimer des postes en masse pour "filer" vers les pays à bas coût selon une règle simple : 20% des effectifs en local, 20% en near shore (pays low cost européens) et 60% en offshore (pays low cost asiatiques). Tous les métiers seraient concernés, même ceux "face au client". Big Blue a-t-il le choix ? Son chiffre d’affaires a de nouveau reculé début 2016 pour le 16 trimestre consécutif ! Pour fêter ses brillants résultats, le conseil d’administration d’IBM a offert 4.5 M$ de bonus à Ginni Rometty, la présidente de Big Blue, en plus de son salaire de 19.8 M$. Elle avait déjà touché un bonus de 3.6 M$ en 2014.

 

Dépités, les quelques 72.000 salariés du groupe ne comprennent plus la politique d’IBM, qui va jusqu’à couper sévèrement les indemnités versées à ses employés licenciés aux Etats-Unis. Alors qu’il annonce 13.2 Md$ de résultat net pour 2015. Selon les syndicats, les employés américains d’IBM, qui sont les mieux pays du groupe semble-t-il, paieraient le plus lourd tribut au futur  plan social géant que préparerait Big Blue.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :