IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

IBM s’ouvre enfin en natif au Cloud public de ses concurrents

publié le jeudi 03/10/2019

Le fournisseur a amorcé la transformation de son portefeuille de logiciels pour les rendre compatibles en natif avec les principales plateformes de Cloud public et privé. Big Blue optimise leur fonctionnement sur la plateforme OpenShift de Red Hat, sa nouvelle acquisition.

 

Après être resté longtemps l’un des derniers grands fournisseurs IT à privilégier essentiellement son offre de Cloud privé, IBM s’ouvre en 2019 au Cloud public et à la coopétition sur ce marché hyper concurrentiel. Preuve que le récent rachat de Red Hat, un éditeur de logiciels IT BtoB open source rompu à la coopétition, a certainement influencé sa stratégie dans le Cloud.

 

Désormais, les entreprises peuvent concevoir des applications critiques avec les outils IBM et les faire tourner sur les principaux Clouds publics, y compris celles d’AWS, Microsoft Azure, Google Cloud Platform, Alibaba et IBM Cloud, ainsi que sur les Clouds privés.

 

IBM introduit des Cloud Paks

Les nouvelles versions « Cloud-natives » seront désormais disponibles sous forme de solutions pré-intégrées appelées IBM Cloud Paks. Les logiciels conteneurisés et certifiés IBM permettront d’avoir un modèle d’exploitation commun pour tous les composants des applications avec l’ensemble des services associés (notamment la gestion des identités, la sécurité opérationnelle, l’enregistrement des journaux et la supervision), et sont conçus pour améliorer la visibilité et le contrôle à travers les Clouds via un tableau de bord unifié et intuitif.

 

IBM annonce également le lancement de Red Hat OpenShift sur IBM Cloud. Il s’agit d’un service flexible et géré d’OpenShift sur le Cloud public d’IBM - déployable en un clic avec une résilience, une conformité des données et une sécurité automatisées - pour aider les entreprises à se moderniser et à migrer vers une infrastructure Cloud hybride.

 

IBM porte aussi OpenShift sur ses serveurs

Big Blue porte aussi OpenShift sur plateformes Z et LinuxONE. IBM supporte déjà OpenShift sur ses serveurs Power Systems et de stockage. Ses revendeurs noteront le lancement de nouveaux services de conseil, d’intégration et d’exploitation fournis par les équipes de consultants certifiés Red Hat.

 

Les logiciels et services annoncés par IBM, soit plus de 100 logiciels optimisés pour tourner sur Red Hat OpenShift, seront disponibles sur sa plateforme de cloud hybride. Elle repose sur des technologies open source, dont OpenShift, la plateforme d'entreprise Kubernetes de Red Hat, et Red Hat Enterprise Linux, la plateforme Linux de l’éditeur éponyme.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#channelbp.com, #CBPMagazine, #CBP,
#DATACLOUDADVISOR.COM, #Bellin, #BellinCBP

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :