IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

IBM ouvre un data center à Paris pour l’offre Iaas de SoftLayer

publié le jeudi 13/11/2014

Ce nouveau data center, opérationnel d’ici la fin 2014, doit permettre aux clients français de bénéficier localement des services Iaas de SoftLayer (IBM). Ce centre s’ajoute aux autres data centers de SoftLayer situés à Londres et à Amsterdam, de façon à élargir le choix proposé aux clients qui souhaitent migrer leurs données et leurs opérations dans le Cloud en Europe.

 

Son data center de Paris peut accueillir plusieurs milliers de serveurs physiques et il supporte tous les services d’infrastructure Cloud de SoftLayer, y compris les serveurs « bare metal », les serveurs virtuels, les systèmes de stockage et les réseaux. Ce centre s’intègre à la dizaine d’autres data centers SoftLayer et points de présence (PoP) réseau partout dans le monde, via le réseau privé de la société. Les clients ont accès à des services déployés à la demande, qu’ils contrôlent à distance, pour créer les environnements publics, privés ou hybrides de leur choix.

 

IBM prévoir d’ouvrir en 2014 15 nouveaux data centers pour un investissement total de 1,2 milliard de dollars afin de renforcer sa présence Cloud dans le monde. De part cet investissement, la capacité du Cloud de SoftLayer sera multipliée par deux avec 40 data centers sur tous les continents.

 

« Nous voulons répondre à la demande croissante de souveraineté des données de la part des clients et des pays », explique Lance Crosby, PDG de SoftLayer.  Ce qui n’empêchera pas l’agence de sécurité américaine NSA d’aller piocher dans leurs données si elle l’estime nécessaire… « Chaque fois que nous ouvrons un datacenter dans un pays, nous rapprochons notre offre complète de services Cloud des clients qui y sont installés. Avec ce nouveau datacenter à Paris, nous proposons à nos clients français de supporter leurs charges de travail et leurs applications avec la garantie que leurs données restent dans leur pays, et nous offrons à nos clients internationaux la possibilité de les rapprocher de leurs propres clients et utilisateurs présents en France. »

 

Depuis l’acquisition de SoftLayer en juillet 2013, IBM a continué à investir pour faire de l’infrastructure SoftLayer le socle de son portefeuille Cloud, solutions et logiciels middleware compris.

Moyenne: 3 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :