IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

HP rejette l’OPA de Xerox, mais laisse la porte ouverte…

publié le lundi 18/11/2019

HP Inc. a rejeté mi-novembre l'offre publique d'achat (OPA) de Xerox car elle le sous-évalue trop. La valorisation boursière de HP est d’environ 33 Md$, soit près de 4 fois celle de Xerox. Toutefois, le constructeur n’exclut pas une possible fusion avec Xerox, mais à ses conditions.

 

Nouveau revers pour John Visentin, le PDG de Xerox. Le 17 novembre, le conseil d'administration de HP Inc. a rejeté l’offre de reprise non sollicitée de Xerox du 5 novembre car elle sous-évalue trop le constructeur. L’OPA offre malgré tout 22 dollars par action HP, dont 17 par action en espèces, et le reste en actions de Xerox. Cela représenterait une prime d'environ 20 % et valorisait HP en bourse à environ 33 milliards de dollars, contre 29,9 milliards de dollars précedemment. Comparativement, la capitalisation boursière de Xerox est estimée à 8,42 milliards de dollars. Au final, les actionnaires de HP devaient conserver une participation de 48% dans la nouvelle société issue de la fusion.

 

HP demande des explications à Xerox sur l’importante baisse de ses revenus

Toutefois, reconnaissant les avantages potentiels d’une consolidation, le conseil d'administration de HP Inc. a déclaré rester ouvert à un rapprochement pour « explorer s'il y a de la valeur à créer pour les actionnaires de HP ». Il demande cependant des explications à Xerox pour justifier l’importante "baisse des revenus de Xerox, qui sont passés de 10,2 milliards de dollars à 9,2 milliards de dollars (sur 12 mois) depuis juin 2018".

HP Inc. demande aussi à la direction de Xerox un accès à ses informations financières de diligence pour « évaluer rapidement les mérites d'une transaction potentielle ». Une fusion combinant Xerox et HP réunirait les chefs de file, américains de surcroît, du marché mondial des imprimantes et des photocopieurs dans une industrie de l’impression en déclin.

 

L’écosystème de HP satisfait par l’échec du coup de poker de Xerox

Le refus de HP Inc. est plutôt bien accueilli par son écosystème. En effet, nombreux sont les observateurs qui estiment que Xerox ne dispose plus, ni des ressources financières, ni d’une stratégie channel suffisamment solide pour offrir une proposition de valeur séduisante aux clients et partenaires de HP. Or, rappelons qu’Enrique Lorez, le nouveau PDG de HP Inc., a promis en octobre à ses revendeurs qu’ils seront les premiers bénéficiaires de la réorganisation en cours de ses processus commerciaux.

 

En outre, l'offre de Xerox sous-estime-t’elle l'activité PC de HP Inc, le deuxième constructeur mondial du secteur, qui pèse presque deux fois le poids de son pôle Impression ? Pas sûr, le fabricant de copieurs a annoncé en juin qu’il allait s’approvisionner désormais chez… HP Inc. pour ses imprimantes multifonctions aux formats A4 et A3. Ainsi qu’en PC, en écrans et en accessoires, qu’il revendra comme des services (Daas).

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#channelbp.com, #CBPMagazine, #CBP,

#DATACLOUDADVISOR.COM, #Bellin, #BellinCBP

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :