1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Guy Mamou-Mani : « Groupe Open touche les premiers dividendes de sa réorganisation »

publié le lundi 19/09/2011

Guy Mamou-Mani, président de Groupe Open, se félicite de récolter au premier semestre 2011 les fruits de deux années de restructuration. Certes, le chiffre d'affaires de sa SSII baisse à 131,8 Millions d'Euros, contre 135,6 ME au 1er semestre 2010, mais son résultat opérationnel courant est en forte progression (+69%) à 5,9 ME. Groupe Open espère désormais s’inscrire dans le vert de manière durable.

 

 

Autre bonne nouvelle pour cette SSII, ses activités poursuivies affichent un retour à la profitabilité puisqu’elles enregistrent un résultat net de 2,4 ME, contre une perte de -0,6 ME à la même période de 2010. Si la croissance de Groupe Open se confirme au second semestre, Guy Mamou-Mani estime que son entreprise « sera en ligne avec son Plan Stratégique Valeur et Innovation, qui prévoit un ROC de 8% à horizon de 2013 ».

 

5% de croissance en France dès 2012…

Le dirigeant se félicite des 2% de croissance enregistrés par son entreprise en France, qu’il explique notamment par une baisse de ses coûts de fonctionnement - Groupe Open a réduit le nombre de ses locaux - et une amélioration de ses processus. Guy Mamou-Mani signale également une augmentation du Taux Journalier Moyen (TJM) et du taux d’occupation de ses équipes. « Nous visons 5% de croissance en France dès 2012. Groupe Open va parvenir à cet objectif en renforçant significativement ses équipes. Nous avons déjà recruté 350 collaborateurs sur les 850 programmés pour 2011 ». Leur arrivée compense les quelques 300 collaborateurs qui ont quitté cette SSII au début 2011.

 

…Mais une activité encore décevante à l’international

Guy Mamou-Mani explique « la baisse de 3% du chiffre d'affaires du groupe par une mauvaise performance de ses activités à l’international ». Le dirigeant reconnaît que sa SSII « a encore besoin d’améliorer son chiffre d’affaires à l’international, qui est encore trop faible. Nous avons réalisé des pertes mais nous sommes sur la bonne voie suite à la réorganisation de nos activités à l’international. Nous nous sommes séparés de certaines filiales, dont l’Ukraine, et nous bouclons la réorganisation d’autres filiales qui connaissent des difficultés, dont la Belgique et la Hollande".

 

La structure financière est stable par rapport au 31 décembre 2010 avec une augmentation des écarts d'acquisition de 3,3 ME, suite à l'acquisition de la société Qualitech en mai 2011. Le gearing ressort à 14% des capitaux propres contre 16% en juin 2010. Selon la direction de Groupe Open, sa trésorerie reflète essentiellement l'investissement associé à l'acquisition de Qualitech et un moindre recours au financement.

 

Au final, Guy Mamou-Mani regrette que « Beaucoup d’observateurs du marché n’aient pas vu que Groupe Open avait opéré une restructuration majeure de l’entreprise, suite notamment à la cession de Logix. Cette stratégie était encore visible dès mars 2011 lors du lancement de notre Plan Stratégique Valeur et Innovation, puis lors de l’émission de nos BSA cet été par exemple ».

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :