IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Grippe A : GFI Informatique prend les devants

publié le mercredi 30/09/2009

La Grippe A ne prendra pas pris GFI Informatique au dépourvu. Dès avril 2009, cette société de service et de conseil IT a monté sa cellule de veille pour étudier l'évolution de l'état sanitaire de ses 10 000 collaborateurs, y compris lorsqu'ils sont en clientèle. "Nos commerciaux et techniciens reçoivent un très bon accueil quand ils arrivent en clientèle, car nos clients sont heureux de voir que leur prestataire IT a pris les devants.", explique Marie-Laurence Carle-Empereur, DRH France. L'instauration de cette cellule anti Grippe A a nécessité le déploiement méthodique d'une organisation interne bien structurée.


CBP : Quand GFI Informatique a-t-il conçu son plan de continuité d'activités (PCA) ?
Marie-Laurence Carle-Empereur, DRH France de GFI Informatique :
GFI Informatique a préparé son plan de continuité d'activités très en amont des débats de cet été. Sa DRH a créé dès avril une cellule chargée de veiller sur l'évolution de l'état sanitaire du personnel. Nous répondions ainsi aux préoccupations de nos clients.

 

Comment avez-vous organisé votre PCA ?
Notre PCA comporte plusieurs volets. Le groupe a tout d'abord créé une cellule centrale de gestion, qui gère le découpage de notre plan par régions, où chacune d'elles comporte un responsable qui assure la coordination du déploiement de nos PCA. Le deuxième volet, dédié aux divisions opérationnelles, est crucial, car 80 % de nos salariés travaillent en clientèle. Nous avons donc personnalisé nos PCA par clients, en précisant le rôle de chacun de nos collaborateurs dans leurs missions, ainsi que leurs besoins dans l'exercice de chaque contrat. Je précise que ce PCA doit répondre aux spécificités de nos 5 filiales métiers, lesquelles se sont appropriées le PCA du groupe et l'ont ensuite déclinés. La rédaction de tous les PCA sera bouclée fin septembre.

 

Que se passe-t-il quand l'un des salariés de GFI Informatique tombe malade en clientèle ? Est-ce au client de le prendre en charge ?
La directive du groupe préconise qu'une négociation intervienne entre GFI Informatique et ses clients en cas de maladie d'un collaborateur, pour savoir qui finance le manque à gagner, ou les dispositifs sanitaires à mettre en œuvre (achats de masques, etc.).

 

Combien de salarié gère votre PCA ?
Les sept salariés de la cellule centrale et une vingtaine de coordinateurs. En outre, la DRH s'est appuyée sur les compétences de deux experts en PRA dans nos filiales, ainsi que sur celle de notre expert en qualité de services.

 

Comment avez-vous communiqué votre plan ?
En juillet, la DRH a communiqué à titre préventif dès l'envoi du bulletin de paie aux salariés et nous avons mis les CHCT dans la boucle. Notre équipe a également initié un plan de communication globale dédié à la grippe A. Il inclut de l'affichage sur le site web de l'entreprise, ainsi que sur l'intranet de nos partenaires et sous-traitants. Tous nos salariés et partenaires peuvent nous envoyer des courriers par email sur une adresse dédiée à la grippe A.

 

Vos sous-traitants et fournisseurs étaient-ils inquiets ?
GFI Informatique recevait cet été des douzaines de lettres de sous-traitants et fournisseurs. Tous voulaient savoir quels PCA nous avions mis en œuvre pour continuer à travailler ensemble. Aujourd'hui, nos commerciaux reçoivent un très bon accueil quand ils arrivent en clientèle, car nos clients sont heureux de voir que leur prestataire IT a pris les devants pour optimiser et garantir ses relations commerciales.

 

Où avez-trouvé les informations "légales" pour construire votre PCA ?
La DRH a trouvé toutes ses informations pour construire le PCA sur les sites officiels, tels que ceux de l'Institut de veille sanitaire (Invf.org), l'Anact, l'Inrs, le Ministère de la santé ou encore l'OMS. Le plus souvent, ces organismes fournissent une trame type de PCA que l'on peut ensuite adapter à son activité. Nous avons aussi récupéré les affiches de prévention de tous les organismes gouvernementaux.

GFI Informatique a-t-il aussi investi dans des systèmes de protection pour ses collaborateurs ?
Notre direction des achats a acheté 10 000 masques, ainsi que des solutions hydro alcooliques, des rouleaux en papier, des lingettes et des poubelles en papier. Ce qui représente un coût non négligeable.

 

Etes-vous prêts si le Gouvernement décide de passer au stade 6, qui est le niveau de pandémie ?
Oui, car les entreprises ont l'obligation d'assurer la sécurité physique et mentale des salariés sur les risques identifiés et connus, comme dans le cadre d'une pandémie. Sinon, peut aboutir à l'exercice du droit de retrait des salariés, voire de fermeture de l'entreprise.

Les fédérations et syndicats professionnels ont-ils bien communiqué sur les mesures à prendre pour la Grippe A ?
Le Syntec a communiqué dès fin août, mais un peu tard, ainsi que le Medef.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :