IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Fujifilm réclame 1 Md$ de dommages et intérêts à Xerox

publié le mardi 19/06/2018

Le groupe IT japonais a poursuivi en justice le 18 juin le fabricant américain de copieurs Xerox. Fujifilm lui réclame 1 milliard de dollars de dommages et intérêts après la décision prise le 13 mai par Xerox d'annuler unilatéralement leur fusion.

 

Nouvel épisode dans la saga Xerox – Fujifilm. Pas question pour le groupe IT japonais de perdre la face, sans réagir, après la décision prise le 13 mai 2018 par Xerox d'annuler unilatéralement leur fusion. Fujifilm l’attaque donc devant les tribunaux à New-York. Il lui réclame 1 milliard de dollars de dommages et intérêts après l’annulation par Xerox de leur fusion à 6.1 Md$ dans Fuji-Xerox.

 

Le groupe japonais avait déjà indiqué mi-mai à Bloomberg son intention d’engager des poursuites dès que possible. Il n'apprécie pas le fait que le conseil d'administration Xerox ait annulé leur fusion en raison, selon lui, "des modifications significatives apportées aux comptes audités par rapport aux résultats de Fuji Xerox non audités qui avaient été présentés à Xerox au moment de la signature de l'accord".

 

Quelles sont les causes réelles de l'échec de la fusion ?

Sous l'impulsion de deux de ses actionnaires activistes, MM. Icahn et Deason, le même conseil d'administration de Xerox a surtout expliqué 13 mai que Fujifilm n'a pas répondu positivement à ses attentes : « Ces dernières semaines, le conseil d'administration de Xerox a demandé à plusieurs reprises à Fujifilm d'entrer dans de nouvelles négociations pour améliorer les termes de la transaction proposée...  Malgré notre insistance, Fujifilm n'a fourni aucune assurance qu'il le ferait dans un délai raisonnable. Le conseil d'administration estime que la transaction ne peut raisonnablement être menée à bien dans ces circonstances, en particulier en raison de son blocage par un tribunal et l'absence de soutien [...] de ses actionnaires, ainsi que des problèmes comptables non résolus chez Fuji Xerox ».

 

Fujifilm supprime 10 000 postes

Les juristes trancheront. Le constructeur japonais de système d'imagerie et de reproduction IT espère désormais que son très important plan d'économie engagé le 31 janvier 2018 – Fujifilm supprime 10 000 de ses 80 000 postes à horizon 2020 – devrait lui permettre de renouer avec une rentabilité accrue dès fin 2018. Toutefois, si elle se confirme, l'annulation de sa fusion avec Xerox pourrait lui coûter cher, en termes de crédibilité notamment...

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #BellinCBP, #GUIDECLOUD

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :