IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Forte hausse en 2019 des ventes d’offres SaaS, PaaS et iPaaS en France

publié le jeudi 18/07/2019

58% des prestataires Cloud français interrogés par le cabinet d’études Markess by Exægis ont enregistré à mi 2019 une hausse d’au moins 10% de la demande pour leurs solutions SaaS par rapport 2018.

 

La 13ème édition de son Baromètre des Prestataires du Cloud Computing de Markess by Exægis montre que le cloud computing (SaaS, PaaS, IaaS) continue de s’imposer en France. Sur les 125 prestataires interrogés en juin 2019, 58% ont enregistré une hausse d’au moins 10% de la demande pour leurs solutions SaaS par rapport 2018, et 32% pour leurs solutions PaaS et iPaaS.

Le marché du cloud computing en France arrive à sa phase de maturité. Afin de conserver leur position sur leur segment de marché, les prestataires de l’écosystème du cloud doivent désormais valoriser les axes les différenciant clairement de leurs concurrents et justifier leurs apports à la chaîne de valeur. », déclare Emmanuelle Olivié-Paul, directrice associée de Markess by Exægis.

 

59% prévoient une forte hausse de leurs activités Cloud

D’ici fin 2019, ils sont 59% à prévoir une forte hausse du carnet de commandes de leur activité associée à des offres SaaS, PaaS ou IaaS, et 78% à estimer une augmentation modérée à forte de la valeur moyenne des contrats par client sur ce marché. La tendance 2019 est également à la croissance du cloud public : 58% des prestataires interrogés prévoient une forte à très forte hausse du recours à des solutions de cloud public sur l'ensemble des projets de cloud sur lesquels ils travaillent chez leurs clients.

 

Les besoins des clients dans le Cloud évoluent

Les besoins des clients associés aux projets de cloud computing évoluent : 71% des prestataires indiquent que l’automatisation de tâches de mise en production est importante à très importante. Les attentes sont fortes aussi en observation et supervision des solutions de cloud retenues (selon 56% des prestataires) ainsi qu’en sécurisation "by design" des environnements et des applications (51%) et en cryptage de données (50%). « Les stratégies protéiformes et multi-fournisseurs adoptées par les entreprises et les administrations françaises segmentent le marché en groupes de compétences et favorisent la création d’offres ou de réponses verticalisées (cf. santé, banque, retail, secteur public…). Les enjeux autour des données et de l’observabilité des services activés poussent à revoir les approches, à s’entourer de partenaires de services à forte valeur ajoutée et à décliner des offres locales ou de proximité », précise Emmanuelle Olivié-Paul.

 

Les technologies de conteneurs et de l’IA tirent les ventes Cloud

Interrogés pour la première fois dans cette édition 2019 sur les conteneurs, 59% des prestataires constatent, sans surprise, une hausse du recours à ces technologies dans le cadre des projets de cloud qu’ils ont menés chez leurs clients l’an passé (35% l’estiment de forte à très forte). En 2019, la tendance est également à la croissance des usages de l’IA et du machine learning (ML) dans les projets de cloud. Ainsi, 68% des prestataires estiment que ces technologies joueront un rôle important à très important dans les opérations sous-tendant le bon fonctionnement de leurs solutions SaaS, PaaS ou IaaS : automatisation de tâches de routine, prédiction d’incidents, automatisation du support (cf. chatbots), optimisation de la production, détection de risques ou de failles sécuritaires...

 

Les prestataires sont plus vigilants quant aux risques de dysfonctionnement opérationnel

Face aux exigences accrues des clients (conformité réglementaire, sécurité, protection des données, continuité de service…) et suite aux différents incidents survenus au 2ème trimestre 2019 (pannes de grands opérateurs de cloud public comme Salesforce ou Google), les prestataires sont de plus en plus vigilants quant aux risques de dysfonctionnement opérationnel de leurs solutions de cloud.

 

C’est tout particulièrement le cas des éditeurs de solutions SaaS et des hébergeurs dont les services s'appuient sur des infrastructures de cloud tierces. Ils indiquent notamment craindre l’indisponibilité ou la rupture temporaire des infrastructures réseaux permettant d’accéder à leurs services (50%), la perte de données clients stratégiques (46%), les erreurs humaines susceptibles d’ouvrir des brèches (35%), ou encore le piratage des environnements hébergés chez leur cloud provider ou leur opérateur de centre de données (31%).

 

« Sur un marché toujours en croissance à deux chiffres, les prestataires s’interrogent cependant quant à leur devenir face aux grands acteurs de cloud public, disposant de ressources d’investissements difficiles à égaler, et aux exigences nouvelles de clients plus aguerris”, conclut Emmanuelle Olivié-Paul, directrice associée de Markess by Exægis.

 

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#channelbp.com, #CBPMagazine, #CBP, #GUIDECLOUD.FR, #DATACLOUDADVISOR.COM, #Bellin, #BellinCBP

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :