IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Foliateam rachète à la barre les activités Mitel et Ascom de Quonex IDF

publié le mardi 13/02/2018

L’opérateur télécoms et hébergeur annonce en février 2018 une quatorzième acquisition. Foliateam vient de racheter les lignes de service Mitel et Ascom de Quonex IDF, un opérateur télécoms, voix et données en liquidation judiciaire depuis fin décembre 2017.

 

Avec cette 14e acquisition (Acropolis, TR Services, etc.), Foliateam va renforcer ses activités d’intégration, enrichir sa base clients de près de 300 nouvelles références dans l’industrie aéronautique, la banque, le luxe, l’hôtellerie de prestige et la Santé. Cet opérateur télécoms et hébergeur parisien (94) va également étoffer ses équipes opérationnelles et augmenter, de manière significative, ses revenus récurrents de services opérateurs, d’infogérance et d’expertise. 

 

Une acquisition menée en seulement six semaines

Cette acquisition, menée en seulement six semaines car Quonex IDF est en liquidation judiciaire depuis fin décembre 2017, s’inscrit dans la stratégie Digital Wings de Foliateam. Celui-ci commercialise, via un guichet unique, des solutions d’opérateur IP et Cloud, des services d'intégration et d'expertise, du financement, dans les domaines du travail collaboratif et des communications unifiées, des réseaux sécurisés, de la téléphonie, de la vidéo et du multimédia. Grâce à ses multiples acquisitions, Foliateam ambitionne de devenir rapidement le premier opérateur-intégrateur indépendant français de services de communication pour les entreprises.

 

Foliateam prévoit d’atteindre les 50 M€ en 2018 

D’ailleurs, Dominique Bayon, président de Foliateam Group, n’est-il pas un peu optimiste quand il déclare : « Cette nouvelle opération va nous permettre d’atteindre en 2018 la barre des 50 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel ». En effet, la holding de cet opérateur-intégrateur déclarait pour 2017 un chiffre d’affaires consolidé de 43.5 M€ (+11%), dont 28 M€ (+29%) et un bénéfice net de 844 000 euros rien que pour Foliateam. Le groupe devra donc réaliser plusieurs autres acquisitions pour atteindre cet objectif. Son président n’a pas indiqué comment il finance ces multiples acquisitions.

 

Quonex (Alsatel), un groupe en perte de vitesse

Dominique Bayon n’a pas précisé non plus le montant du rachat des activités de Quonex IDF, et leur chiffre d’affaires effectif. On sait seulement que la filiale parisienne (93) de Quonex dirigée par Edouard Gosselin est en liquidation judiciaire depuis fin décembre 2017. En 2016, elle enregistrait déjà une perte de 2.17 M€ pour un chiffre d’affaires en recul à 4.87 M€. Et sa situation semble s’être aggravée en 2017.

En fin d’année dernière, Quonex, un groupe d’origine alsacienne, dont la maison-mère était Alsatel, célébrait son 70e anniversaire. Soit près d’un an après le rachat en mai 2016 de sa holding par Quantum Capital. Ce groupe allemand a repris EECRS (ex Alsatel) et EERT (ex TTE Transel), des sociétés spécialisées dans la téléphonie professionnelle, les systèmes d'information, le câblage, les radiocommunications qui appartenaient au groupe Eiffage depuis 2007.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com

#CBPMagazine, #BellinCBP, #GUIDEDUCLOUD

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :