IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Extension de l'accord de branche des sociétés de conseil et d'ingénierie

publié le mercredi 27/05/2009
L'accord de branche des bureaux d'études techniques, cabinets d'ingénieurs conseils, sociétés de conseil et des salons du 27 Octobre 2008 est étendu par arrêté ministériel publié au Journal Officiel du 6 mai. Il rend applicable l'accord à toutes les entreprises couvertes par la convention collective de la branche à partir du mois suivant la publication de l'arrêté. Le conseil d'administration du FAFIEC, organisme paritaire collecteur agréé de l'informatique, de l'ingénierie, du conseil et des foires et salons, se réunira dès juin pour définir rapidement les modalités pratiques d'application de l'accord, notamment en ce qui concerne les critères de prise en charge.

"Le nouvel accord de branche est un prolongement opérationnel des priorités formation définies par les partenaires sociaux à l'automne dernier. Il exprime la volonté d'accompagner au mieux entreprises et salariés dans un contexte économique et social incertain, en assurant un développement durable des compétences", explique Mathias Boton, président du FAFIEC.

Cet accord prévoit une poursuite de l'action en faveur du développement des compétences sur les enjeux économiques et stratégiques, avec en outre, une adaptation des dispositifs de financement comme la professionnalisation ou encore le DIF. L'objectif consiste à mieux aider encore les actions de formation qui s'inscrivent dans une démarche prospective et durable.

L'accent est également mis sur un développement de l'accompagnement des TPE et de leurs salariés, tout spécialement à travers la politique de proximité de l'OPCA. "Les partenaires sociaux ont souhaité que les projets de formation stratégiques et qualitatifs trouvent un accompagnement financier et humain de haut niveau par l'OPCA de la Branche. Cette ambition s'accompagne nécessairement d'une plus grande exigence et d'un plus grand contrôle du FAFIEC sur la cohérence et la qualité des parcours de formation", précise Philippe Rousseau, président de la Commission Paritaire Nationale pour l'Emploi.
Moyenne: 3 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :