IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Equinix ouvrira au moins 12 nouveaux datacentres en 2019

publié le jeudi 13/06/2019

Equinix restera le leader mondial incontesté des datacentres en colocation neutre. Il investira près de 1.8 Md$ en 2019 pour ouvrir au moins 12 nouveaux centres baptisés International Business Exchange (IBX). Equinix annonce également 23 projets d’extension de datacentres existants dans le monde.

 

Ces opérations représentent pour Equinix un investissement non récurrent compris dans une fourchette de 1,730-1,920 milliard de dollars pour 2019. Elles complètent les multiples acquisitions réalisées dans le monde ces deux dernières années par le leader mondial des datacentres en colocation neutre, qui assoie ainsi sa position archi dominante dans le secteur

Equinix exploite actuellement 202 centres IBX dans 24 pays et 52 zones métropolitaines. Ces datacentres représentent un espace d’hébergement équivalent à 2 millions de mètres carrés bruts. Ils totalisent quelques 9 800 clients, dont plus de 1 800 opérateurs et plus de 2 900 fournisseurs de services cloud et informatiques.

 

Equinix renforce sa présence en Europe

Equinix a déjà inauguré plusieurs installations au 1er trimestre 2019. En mars 2019, il a ouvert son data centre PA8, son huitième en Ile-de-France, et le premier dédié à ses clients hyperscalers. Ce centre serait déjà loué à 60 %. Toujours en Europe, Equinix ouvrira ce mois son septième centre IBX à Helsinki, HE7.  La capitale finlandaise relie la Russie et les pays baltes au reste de l’Europe grâce à des liaisons numériques directes.

Au Royaume-Uni, Equinix a inauguré en avril 2019 son centre LD7, son huitième à Londres, afin de soutenir la hausse de la demande sur ce marché stratégique. En tenant compte des projets d’expansion locaux en cours, l’entreprise a investi plus de 1,2 milliard de dollars et étendu sa présence dans la région londonienne.

En Bulgarie, Equinix développera sa présence avec l’ouverture de son 2e datacentre IBX à Sofia, SO2.  Voie d’accès vers l’UE, la Turquie et la région du Caucase, la Bulgarie représente un lieu stratégique dans les Balkans. Poursuivant son investissement en Europe de l’Est, Equinix ouvrira à la rentrée son centre WA3, son troisième à Varsovie.  La capitale polonaise est la deuxième plus grande économie d’Europe orientale, et est régulièrement choisie par de grandes multinationales souhaitant ériger un nouveau siège régional.

Fin 2019, HH1, le premier datacentre IBX de Equinix à Hambourg lui permettra de se déployer dans sa 4e zone métropolitaine en Allemagne. Ce centre stratégiquement érigé à proximité de la Mer du Nord permettra d’accéder facilement à des stations d’atterrissement de câbles sous-marins, Hambourg étant en effet un des principaux points d’interconnexion vers Francfort.

 

Equinix investit massivement en Asie

En Asie, Equinix a ouvert en février 2019 son cinquième centre à Shanghai. Situé dans la zone de libre-échange de Pudong, ce datacentre IBX SH6 est le plus grand bâtiment de l’entreprise à Shanghai, et représente une zone clé pour les secteurs du commerce et des services financiers.  Au Japon, Equinix ouvrira bientôt le datacentre TY11, son 11e et plus grand centre IBX à Tokyo. Au 3e trimestre, Equinix ouvrira son premier centre IBX en Corée du Sud, SL1. Ensuite, l’hébergeur inaugurera fin 2019 le datacentre SG4, son quatrième centre IBX à Singapour.  Ce site sera stratégiquement établi dans l’un des cinq campus de datacentres du pays (Tai Seng Industrial Estate). Les clients bénéficieront ainsi d’une diversité géographique par rapport aux trois centres IBX existants d’Equinix à Singapour.

 

Equinix n’oublie pas l’Australie. il ouvrira à la rentrée son quatrième centre IBX à Melbourne, ME2.  Equinix ouvrira également en fin d’année son huitième centre IBX à Sydney, SY5. Ce dernier deviendra le plus grand datacentre IBX d’Equinix en Australie.

 

De nombreuses expansions de datacentres existants en 2019

Outre les douze nouvelles inaugurations prévues pour 2019, Equinix a prévu 23 projets d’expansions de centres IBX existants dans les zones métropolitaines d’Amsterdam, Atlanta, Chicago, Dallas, Francfort (trois projets), Hong Kong (trois projets), Londres (trois projets), Madrid, New York, Osaka, Paris, Perth, Seattle, Stockholm et Zurich (deux projets).

 

Equinix surfent sur les investissements massifs des centres de données géants

Les dépenses mondiales des centres de données géants ralentissent… un peu.

En 2018, les dépenses mondiales des centres de données géants (hyperscale) avaient atteint des niveaux record. Elles avaient augmenté de 56 % par rapport au premier trimestre de 2017 et de 81 % par rapport à celui de 2016. Au final, Amazon, Apple, Google, Facebook et Microsoft auraient dépensé 120 milliards de dollars en 2018 dans leurs datacenters selon le Synergy Research Group !

Toutefois, après sept trimestres de forte croissance séquentielle des dépenses mondiales d'investissement, les leaders des centres de données hyper-échelles ont fait une petite pause au premier trimestre 2019. Leurs dépenses d'investissement ont baissé de 2% par rapport à la même période de 2018. Synergy exclut l'achat exceptionnel de biens immobiliers à Manhattan de 2,4 milliards de dollars par Google au premier trimestre 2018. Parmi les facteurs expliquant ce léger recul des achats, mentionnons la baisse du prix de vente moyen des serveurs en 2019.

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :