IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

EMC attaque à nouveau en justice Pure Storage

publié le mercredi 06/11/2013

Le leader mondial du stockage est très en colère. Début novembre, EMC vient à nouveau d’attaquer en justice Pure Storage, une start up américaine spécialisée dans les systèmes de stockage n’utilisant que de la mémoire Flash. Ses produits sont considérés comme révolutionnaires par des VAR comme Antemeta.

 

EMC a élargi début novembre le champ de ses poursuites contre Pure Storage, car il lui reproche d’avoir débauché 44 de ses employés en deux ans. Une allégation aussitôt démentie par Scott Dietzen, le PDG de Pure Storage, qui lui répond que cela ne représente que 13% de ses effectifs et que les personnes recrutées n’ont pas trahi les secrets d’EMC. Cela n’a pas empêché ce dernier d’en attaquer au moins six en justice depuis l’été.

 

Pour justifier de sa bonne foi, Scott Dietzen explique que, désormais, tout nouveau personnel recruté devra vérifier si les accords de confidentialité le liant à son précédent employeur posent problèmes. Selon nos sources, plusieurs des 44 employés mis en cause par EMC seraient des anciens salariés de Data Domain, un spécialiste de la déduplication des données racheté par EMC en 2009.

 

David contre Goliath

Le timing de cette affaire juridique est intéressant. Il survient alors que Pure Storage finalise un nouveau tour de table pour lever beaucoup d’argent et qu’il développe son implantation commerciale en Europe. Or, si l’on en croit Bertrand Bombes de Villiers, le directeur commercial et marketing d’Antemeta, l’offre de stockage sur Flash de Pure Storage inquiète les grands acteurs du secteur car elle est meilleure que la leur. Ce VAR très spécialisé dans le stockage vient d’ailleurs de signer cet automne un accord lui permettant d’être le premier à la distribuer en France.

Et toujours selon nos informations, EMC aurait essayé d’acheter à plusieurs reprises Pure Storage avant d’acquérir Extrem IO, l’un de ses concurrents. Aussi, sans préjuger de la pertinence des preuves avancées par EMC, on ne peut que constater qu’en attaquant ainsi en justice Pure Storage, ce géant du stockage accorde un crédit inespéré au petit « David ».

 

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :