IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Econocom pénalisé par les malversations de sa filiale italienne

publié le mardi 29/10/2019

Après une année 2018 difficile, Econocom enregistre des résultats plus satisfaisants pour ses 3 premiers trimestres de 2019. Ils auraient pu être meilleurs si l’intégrateur IT belge n’avait pas été victime, cet été, de malversations en Italie, et s’il avait revendu les éditeurs Aragon-eRH et SynerTrade, comme annoncé en avril 2019.

 

L’intégrateur belge Econocom a réalisé au cours des neuf premiers mois de 2019 un chiffre d'affaires de 1,826 milliards d'euros sur ses activités poursuivies, soit une croissance de 2,6%, dont 1,6% en organique, par rapport aux 9 premiers mois de 2018.

 

Econocom victime des malversations de sa filiale italienne

Sa croissance aurait pu être plus soutenue si Econocom n’avait pas été victime des malversations de sa filiale italienne. Son pôle Technology Management & Financing (TMF) affiche ainsi une baisse de 5,7% de son chiffre d’affaires à 788 millions d'euros. L’intégrateur IT belge impute ce recul principalement aux conséquences négatives engendrées par la découverte, fin juin 2019, de malversations dont sa filiale italienne a été victime au cours des années passées et qui ont impacté son activité commerciale au 3ème trimestre. A fin septembre 2019, le chiffre d'affaires TMF de l'Italie est ainsi en retrait de 76 millions d'euros par rapport à fin septembre 2018. Retraité de cet élément, l'activité TMF aurait enregistré une progression supérieure à 3 % grâce aux bonnes performances des zones France, Espagne et Belux.

 

Econocom remporte de beaux succès en France pour ses prestations de services et d'infogérance

L'activité Digital Services and Solutions (DSS) poursuit quant à elle sa croissance grâce notamment à la dynamique des régions France et Belux. Son chiffre d’affaires pour les trois premiers trimestres de 2019 atteint 1,03 milliards d'euros, soit une augmentation de 9,9 %, dont 8,3 % en organique. Parmi les projets importants sur le 3ème trimestre, Econocom a livré en France une tranche d'un projet d'équipement des lycéens d'une région française pour plus de 40 millions d'euros. Au niveau commercial, dans la même géographie, deux contrats ont été passés avec des nouveaux clients majeurs pour des prestations de services et d'infogérance. Enfin, Econocom a signé en août 2019 un très gros projet pour accompagner un constructeur automobile européen dans la digitalisation de son réseau de plus de 800 concessionnaires au travers d'une dizaine de pays en Europe.

 

Econocom poursuit sa politique de réduction de ses coûts…

Sur les 9 premiers mois de 2019, les activités non poursuivies ont réalisé un chiffre d'affaires de 130 millions d'euros, stable par rapport à 2018. Econocom poursuit la vente d’actifs et sa politique de réduction de ses coûts. D’ailleurs, au 3ème trimestre 2019, l’intégrateur IT belge a amplifié son plan de réduction de coûts 2019/2020 pour réduire ses charges en 2021 de 96,5 millions d'euros par rapport à celle de 2018. Sur les 9 premiers mois de l'année, les mesures prises ont déjà conduit à baisser de 17 millions d'euros les seuls coûts indirects, permettant de confirmer l'objectif annuel d'une réduction de plus de 25 millions d'euros des coûts globaux et de compenser l'impact négatif de la situation en Italie.

 

… Et de vente d’actifs ?

Curieusement, pas un mot d’Econocom fin octobre sur la revente des éditeurs Aragon-eRH et SynerTrade, qu’il avait pourtant annoncé en avril 2019 comme étant l’une de ses priorités pour désendetter le groupe. Idem, silence radio sur la scission d'Econocom Osiatis France (EOF) en deux entités : Econocom Business Continuité et Econocom Infogérance Systèmes. De retour en octobre 2018 aux manettes de l’intégrateur IT belge, Jean-Louis Bouchard, son fondateur, avait pourtant annoncé à son personnel en décembre 2018, puis confirmé en avril 2019 « qu’Econocom Osiatis France sera scindée en deux entités : Econocom Business Continuité et Econocom Infogérance Systèmes »

 

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#channelbp.com, #CBPMagazine, #CBP,

#DATACLOUDADVISOR.COM, #Bellin, #BellinCBP

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :