1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Econocom décroche en bourse

publié le mardi 10/07/2018

Le 6 juillet, le cours de l’action de l’intégrateur IT belge a décroché d’environ 26% à la bourse de Paris. Econocom a atteint son plus-bas financier depuis 2014 suite à un avertissement sur ses résultats financiers au premier semestre 2018. Sa capitalisation est passée sous le milliard d’euros.

 

Le 5 juillet, Econocom a annoncé qu’il revoyait sérieusement à la baisse son résultat opérationnel courant (ROC). Il serait désormais de l'ordre de 120 millions d'euros pour 2018, contre 154 millions d'euros sur 2017.

 

Sa capitalisation est passée sous le milliard d’euros !

Aussitôt, le cours de l’action de l’intégrateur IT belge décrochait d’environ 26% à la bourse de Paris. Et si on regarde sa valorisation depuis le début de l’année, Econocom a effacé près d’un tiers de sa valeur ! Sa capitalisation est ainsi passée sous le milliard d’euros. L’intégrateur IT belge explique cette contre-performance par le rapport au premier semestre 2018 de la signature de plusieurs contrats importants notamment. En outre, Econocom doit provisionner 10 millions d’euros pour régler des litiges.

 

Perte de confiance partielle dans son plan stratégique

Le violent décrochage en bourse d’Econocom s’explique par une perte de confiance partielle dans le plan stratégique à 5 ans présenté en octobre 2017. Baptisé E for excellence, il vise à doubler son ROC d’ici à 2022 pour le porter à 300 M€. Soit une marge opérationnelle d’environ 7,5% contre 5,2% en 2017. Un objectif plus difficilement atteignable désormais.

 

Robert Bouchard, son PDG tient à relativiser la  moindre performance d'Econocom au premier semestre 2018 : « Elle est inférieure à nos attentes initiales, ce qui nous conduit à réviser à la baisse nos prévisions de résultat pour l'exercice en cours. Le groupe évolue sur un marché porteur et dispose d'une situation financière solide. Fort de ces fondamentaux, j'ai décidé, en cette première année du plan stratégique E for excellence, d'accélérer la transformation du groupe et d'investir dans de nouvelles offres de bout-en-bout ».  

 

Econocom continue d’investir…

D’ailleurs, quelques jours avant son décrochage en bourse, Econocom et sa filiale ASPserveur dévoilaient Econocloud, sa nouvelle plateforme de gestion des Clouds, lors de la Cloud Week Paris. L’intégrateur IT belge posait également la première pierre de son futur centre d'expertise et de support digital, qui ouvrira dès février 2019 sur 4365 m² près de Grenoble.

 

… Tout en réduisant un peu la voilure

Compte-tenu de la baisse importante de son résultat opérationnel courant sur 2018, Econocom n’a pas d’autre choix que de réduire un peu la voilure afin d’améliorer sa rentabilité : « Nous avons d'ores et déjà engagé un plan d'actions visant à réduire la base de coûts de l'ensemble du groupe et de chacun de ses métiers. Ces décisions impactent la profitabilité à court terme, mais elles permettront de réaliser les ambitions de notre plan stratégique qui sont de générer une forte croissance et une amélioration significative de notre rentabilité. », explique Robert Bouchard. Le PDG d’Econocom n’a pas détaillé ses mesures d’économie.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #BellinCBP, #GUIDECLOUD

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :