IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

EBP teste la consommation à l'usage et en mode hébergé

publié le jeudi 22/11/2018

L’éditeur EBP abandonne le modèle licences + contrats de maintenance au profit d’une consommation à l'usage, mais uniquement sur certains logiciels. Sa nouvelle offre de Paie, introuvable en boîte désormais, est ainsi vendue par abonnement et en mode hébergé. Toutefois, EBP ne l’a pas encore passé en full web car il estime que les clients, dont les PME qu’il convoite, ne sont pas encore tous prêts à passer au Saas.

 

 

Magazine CBP (www.channelbp.com) : A l’instar d’autres éditeurs de progiciels de gestion et de paie, EBP dispose-t-il enfin d’une version Saas pour ses différents logiciels ?

Antoine Sentis, directeur communication et marketing d’EBPun éditeur français de progiciels de gestion, de comptabilité et de paie pour les TPE et PME depuis 1984 : EBP a initié dès octobre une refonte de son modèle économique sur son offre de Paie car le modèle licence a atteint ses limites sur les logiciels. Il disparaît progressivement au profit d’une vente sous forme d’abonnements.

 

Votre logiciel de Paie est-il disponible en vrai Saas ?

Notre solution Paie n’est pas encore « full web » car le marché n'est pas encore prêt à passer au Saas à 100%. Le client peut donc encore choisir entre un déploiement sur site ou en mode hébergé chez EBP. L’hébergé représente déjà 15% du chiffre d’affaires du groupe. Quant à la part du « full web », elle est encore faible mais en progression constante chez EBP.

 

Vous arrêtez aussi la vente en boite de votre logiciel de Paie en magasin ?

Oui. EBP était certes l’un des rares éditeurs à vendre encore ses logiciels en boîte aux TPE dans le retail, mais ce modèle de vente nous collait trop à la peau. Il n’est plus compatible avec la montée en gamme sur les services et les produits entamée par EBP en 2018.

 

EBP prévoit-il d’étendre ce nouveau modèle d’abonnement à ses autres lignes de logiciels en 2019 ?

EBP pourrait y réfléchir pour ses logiciels de comptabilité et de gestion. Toutefois, un nombre important de nos clients et partenaires français apprécient encore le mode licence.

 

L’arrivée d’un modèle d’abonnement pour votre offre Paie a-t-elle obligé EBP à modifier son programme de partenariat et sa certification ?

Après avoir fait évoluer le modèle de commercialisation de notre offre de paie, nous devions également refondre notre programme de partenariat et sa certification. EBP a donc lancé une nouvelle certification Paie pour ses quelques 400 partenaires certifiés, dont environ 200 sur la ligne PME.

 

EBP recrutera-t-il en 2019 de nouveaux partenaires sur sa nouvelle offre Paie, ne serait-ce que pour mieux adresser les PME ?

C’est probable. EBP souhaite attirer des spécialistes de la paie pour assurer les bons paramétrages et proposer aux PME des services IT additionnels. Nos partenaires certifiés toucheront jusqu’à 57% de remise sur la vente d’abonnements à EBP Paie.

 

La part de l’indirect va-t-elle encore augmenter chez EBP en 2019 si vous adressez davantage de PME en mode hébergé ?

Oui, notre nouveau modèle de vente par abonnement illustre la volonté d’EBP d’augmenter son adressage des PME en indirect. D’ailleurs, EBP envoie à ses partenaires toutes les PME de plus de 50 salariés intéressées par notre nouvelle offre de Paie. Nous ne conservons que l’adressage des TPE. La vente via nos partenaires pèse déjà environ 45% du chiffre d’affaires d’EBP, qui atteindra 47 à 48 M€ (+11%) en 2018. Je précise que la croissance de nos ventes en indirect est deux fois plus rapide que celle de la vente directe.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #channelbp.com, #CBP, #Bellin, #BellinCBP, #GUIDECLOUD

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :