IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

DXC Technology pourrait céder 3 activités

publié le mercredi 13/11/2019

Mike Salvino, le nouveau PDG de DXC Technology, a déclaré le 10 novembre que sa société de services IT pourrait arrêter ou céder trois activités pour se recentrer sur son activité principale. DXC espère que leur vente générera environ 5 milliards de dollars.

 

Issu de la fusion en avril 2017 entre Computer Science Corp. (CSC), un intégrateur IT américain, et 50% de la branche Services d’Entreprise de HPE, DXC Technology est toujours en quête d’une rentabilité accrue. Le prestataire IT américain a déjà cédé une activité il y a un an. Mi-2018, DXC Technology avait rassemblé au sein de Perspecta, une société indépendante désormais, ses activités dans le secteur public américain issues des acquisitions de Vencore et de KeyPoint.

 

DXC Technology étudie désormais la cession, via un autre spin-off ou une transaction, de trois de ses activités afin de relancer sa croissance. Sont concernées : ses activités américaines, tant étatiques que locales dans la santé et les services à la personne, ainsi que les activités horizontales de son pôle BPS (Business Process Services) et ses offres de mobilité et d'emploi au plan mondial.

 

La vente de ces 3 entités générerait environ 5 milliards de dollars

Ces activités représentent environ 25 % du chiffre d'affaires de DXC. La société de services IT espère que la vente de ces trois entités générera environ 5 milliards de dollars. DXC en utiliserait 4,25 milliards de dollars, ou plus, pour racheter des actions et verser des dividendes au cours des 10 prochains trimestres. La société ne ferait-elle pas mieux de réduire sa dette héritée de feu CSC, laquelle dépasse plus de 2,5 milliards de dollars ?

En excluant ces trois entreprises, DXC s'attend à ce que son chiffre d'affaires dépasse 15 milliards de dollars d'ici l'exercice 2022, dont au moins la moitié proviendra des offres numériques. Ce chiffre évoluera en fonction de l’importance de la nouvelle restructuration opérée en interne par DXC sur la période. Le prestataire a déjà licencié en 2019 près de 10.000 de ses 155.000 salariés dans l’espoir d’économiser au moins 500 M$ et de résorber partiellement sa dette. Au total, DXC aura licencié quelques 40.000 salariés en deux ans et demi.

 

Les revenus de DXC reculent depuis trois ans

La situation financière de DXC Technology n’est toujours pas optimale. Pour son deuxième trimestre d'exercice 2020, terminé le 30 septembre, le prestataire IT annonce des revenus de 4,85 milliards de dollars, en baisse par rapport aux 5,01 milliards de dollars déclarés pour son deuxième trimestre 2019. 2,29 milliards de dollars proviennent des services aux entreprises (Global Business Services), en hausse par rapport aux 2,11 milliards de dollars sur la même période de 2018. 2,57 milliards de dollars de revenus sont issus des services d'infrastructure IT de son pôle Global Infrastructure Services (GIS), en baisse eux par rapport aux 2,90 milliards de dollars enregistrés il y a un an.

 

Les revenus de DXC avaient déjà reculé de 7.4% à 4,89 Md$ pour son premier trimestre 2020, clos fin juin 2019, contre 5.28 Md$ un an plus tôt. Les chiffres d’affaires de ses deux pôles d’activités, GIS et GBS ont reculé respectivement de 11 et 2.4% sur la période. Ils avaient déjà chuté de 3.3% et 6.2% l’année dernière. En 2018, DXC avait vu ses revenus reculer de 1 Md$ à 20.75 Md$ pour un bénéfice lui aussi en recul à 1.25 Md$ (1.75 Md$ en 2017).

 

DXC doit également se concentrer davantage sur la vente de solutions industrielles intégrées tirant parti de multiples offres et capacités DXC Mike Salvino a reconnu devant les journalistes américains que « DXC Technology avait aussi rencontré des difficultés d'exécution qui ont eu un impact négatif sur certains de ses gros clients, ce qui a entraîné une baisse des marges et des retards de revenus et de réservations ».

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#channelbp.com, #CBPMagazine, #CBP,

#DATACLOUDADVISOR.COM, #Bellin, #BellinCBP

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :