IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

DSMI-SC-Dam prévoit un changement de nom et une acquisition en 2019

publié le jeudi 16/05/2019

En 2019, DSMI-SC-Dam prévoit de réaliser une acquisition afin d'améliorer sa couverture nationale. L'intégrateur et opérateur de services télécoms IP nantais annoncera aussi son changement de nom prochainement. Enfin, DSMI-SC-Dam pousuivra ses investissements dans le Cloud, avec Microsoft notamment.

 

CBP (www.channelbp.com) : Quels sont les objectifs de DSMI-SC-Dam pour 2019 ?

Matthieu Thibault, Président de DSMI-SC-Dam, un opérateur de services télécoms IP et Cloud basé à Nantes et à Rosny-sous-Bois historiquement : DSMI-SC-Dam devrait réaliser un chiffre d'affaires de 35 M€ en 2019, contre 32 M€ en 2018, grâce notamment à la qualité de notre partenariat avec Dell, dont nous sommes l'un des rares partenaires agréés Titanium en France. Je félicite d'ailleurs Dell pour la qualité et la simplicité de son programme de partenariat. En outre, il est possible que nous procédions cette année à une acquisition afin d'accélérer notre croissance organique. Un changement de nom soulignera prochainement notre

 

DSMI-SC-Dam prévoit-il de réaliser une acquisition pour atteindre son objectif de chiffre d'affaires 2019 ?

DSMI-SC-Dam recherche activement à réaliser une ou plusieurs acquisitions afin d'améliorer sa couverture nationale, et notamment sur Lyon et Bordeaux, mais les prix de vente sont souvent déraisonnables. Le Grand Ouest est aussi une région intéressante car elle dispose d'un très bon tissu de PME.

 

L'amélioration de votre couverture nationale est-elle une priorité ?

Oui. DSMI-SC-Dam a déjà ouvert une agence à Montpellier il y a 4 ans qui réalise déjà 2 M€ de chiffre d'affaires.

 

Comment DSMI-SC-Dam financera-t-il ses acquisitions ?

Avec ses capitaux propres et par l'emprunt. J'ai les coudées franches car je détiens au moins 70% du capital de DSMI-SC-Dam.

 

DSMI-SC-Dam va-t-il intensifier ses investissements dans le Cloud en 2019 ?

Oui. DSMI-SC-Dam accélère ses investissement avec Microsoft pour bénéficier de la dynamique de son Cloud public Azur. Ses niveaux de marges dans le Cloud ont augmenté par rapport aux contrats de licences Open. Les marges arrières sont donc bonnes en mode CSP, à condition toutefois d'atteindre une taille critique de 20 KE. En dessous, ce n'est pas pas intéressant car le partenaire doit payer un contrat de support à Microsoft. DSMI-SC-Dam commercialise déjà une plateforme Iaas, en complément de nos activités d'opérateur télécoms IP afin d'accompagner nos client avec des solutions de bout en bout. Nous ne voulons pas qu'ils aient à se soucier de la gestion de leurs infrastructures IT en France. DSMI-SC-Dam a donc investi pour disposer de points de présence dans les datacenters de Cogent et Etix à Nantes, mais aussi dans le PA2 d'Equinix en Ile-de-France.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #channelbp.com, #CBP, #Bellin, #BellinCBP, #GUIDECLOUD, #DATACLOUDADVISOR.com

 

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :