IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Dossier : La distribution IT peine à passer le cap des MPS

publié le lundi 30/06/2014

Alors que les Managed Print Services (MPS) cristallisent les stratégies commerciales des fabricants de solutions d’impression, les revendeurs IT n’ont jamais vraiment joué le jeu, contrairement aux bureauticiens. Leur manque d’implication, en amont comme en aval des projets, n’est pas la seule explication.

 

Tout ce que le marché compte d’analystes a toujours prédit une belle croissance des services d’impression administrés (MPS) pour le compte d’une société par un tiers. Ils sont présentés comme une réponse aux objectifs de rationalisation du parc d’impression de l’entreprise et comme un moyen de pallier l'absence d’une vraie politique d'impression. Les grands comptes ont été les premières structures à bénéficier des MPS, mais toutes les organisations sont aujourd’hui concernées par les avantages que procurent de tels services.

 

Dans leur grande majorité, les entreprises reconnaissent que la gestion de leur système d’impression est perfectible, mais beaucoup d’entre elles ne connaissent ni leurs acquis ni leurs besoins. Souvent, elles ignorent même ce que leur coûtent leurs activités d’impression et n’ont a fortiori aucune idée des coûts cachés ! Et peu d’entre elles possèdent les moyens de contrôler et de consolider leur parc. Les directions générales ne sont pas toujours conscientes des économies qu’elles peuvent réaliser en réaménageant leur parc d’impression ou bien en mettant en place des solutions de gestion des documents. Pourtant, si l’on en croit le cabinet IDC, les coûts d’impression peuvent parfois atteindre jusqu’à 3% du chiffre d’affaires d’une entreprise.

 

 

Pour lire la suite, merci de cliquer ici

 

 

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :