IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Divalto valorise son activité CRM Mobile et Collaborative

publié le lundi 12/09/2016

 

L'éditeur d'ERP Divalto a créé en août une division « CRM Mobile et Collaborative » sous la marque Swing Mobility, du nom de l'éditeur que Divalto a racheté en février 2015. Il recrutera davantage de revendeurs dès 2016 pour commercialiser ses offres Saas.



Thierry Meynlé, le président de Divalto, un éditeur alsacien d'ERP, fonde de grands espoirs pour cette nouvelle entité destinée à commercialiser son CRM mobile en mode Saas. Il prévoit de doubler son chiffre d'affaires pour le porter de 4,6 ME en 2016 à 10 ME en 2020, époque à laquelle le groupe Divalto devrait réaliser un chiffre d'affaires global d'environ 30 ME. Il a précisé que son groupe ne cible que le CRM mobile collaboratif. Il estime à 13 Md$ la taille du marché mondial du CRM, dont 6 en Europe.

 

Eviter toute confusion entre ERP et CRM

Divalto a créé cette division dédiée car cet éditeur ne voulait pas que ses produits de CRM mobile « soient perçus par ses clients uniquement via le prisme de l'ERP Divalto alors que nous investissons massivement dans le CRM Mobile pour lancer en octobre la V4 de Swing Mobility ». En outre, Divalto souhaite que cette entité soit aussi clairement indépendante car sa son offre CRM est reprise par 15 éditeurs d'ERP. « Ce n'est pas de l'OEM car nous travaillons aussi avec les partenaires de ces éditeurs, et pas avec eux uniquement. En outre, nous étoffons dès cette année le réseau de distribution indirecte dédiée Swing Mobility », précise Bruno Lagadec.

 

Divalto prévoit de décupler le nombre de ses revendeurs sur Swing Mobility

Ce dirigeant a précisé que Divalto ambitionne de devenir le leader du CRM Mobile en France grâce à son canal indirect. Nous allons créer un important réseau de partenaires dédiés pour y parvenir. Bruno Lagadec prévoit de faire passer de 5 à 50 le nombre de ses partenaires capables de commercialiser Swing Mobility d'ici 2020. « Même si Swing Mobility fonctionne en Saas, nous le commercialiserons en indirect bien évidemment car c'est dans l'ADN de Divalto », a confirmé Thierry Meynlé.

En 2020, Divalto prévoit de faire passer à 50% le chiffre d'affaires de son canal indirect dans le CRM mobile, dont 30% en France, contre seulement 13% en 2016, dont 8% en France. Un objectif ambitieux que revendique Bruno Lagadec, directeur général du groupe Divalto et patron de sa division CRM Mobile et Collaborative. Quand aux partenaires qu'il prévoit de sélectionner, il s'agit principalement de SSII car le marché du CRM est stratégique pour ses clients. Autre critère important, ces sociétés de services IT doivent déjà posséder un parc-client sur des progiciels concurrents, dont ceux de Sage, Cegid, etc.

 

Moins de revenus sur le Saas que sur l'on premice

Ce dirigeant ne doute d'ailleurs pas que ses revendeurs puissent également gagner de l'argent sur ses offres CRM en Saas : « Tous nos projets déployés en Saas sont associés à des services d'intégration rémunérateurs. En outre, Swing Mobility consitue une offre différenciante par rapport à celles de nos rares concurrents dans le domaine, ce qui permet à nos revendeurs de gagner des appels d'offres sur les solutions de CRM mobiles ». Toutefois, il reconnaît que les revenus services issus de l'installation de Swing Mobility, son CRM Mobile vendu en Saas, sont inférieurs à ceux provenant de son ERP vendu lui sous forme de licences principalement, « mais comme Divalto a beaucoup investit dans Swing Mobility pour rendre cette offre Saas plus facilement déployable, ils pourront réaliser davantage de projets dans le même lapse de temps ».

 

Vers une filialisation en 2020 ?

Si cette nouvelle division est en phase avec ses objectifs pour 2020, Thierry Meynlé n'exclut pas de la filialiser car le CRM est devenu un facteur de croissance très important pour le groupe, à l'international notamment. « Nous avons pris conscience très tôt du potentiel du CRM Mobile, comme en témoigne l'acquisition de Swing Mobility et d'une partie de RBS, un intégrateur spécialisé dans le collaboratif et la mobilité devenu ensuite Divalto Solutions », explique Bruno Lagadec, le patron de cette nouvelle entité CRM Mobile.

 

Thierry Meynlé a terminé sa présentation en annonçant également la création d'une division ERP pilotée par Jérôme Virey, « preuve que Divalto n'est pas une holding monolithique. L'introduction de nouvelles divisions relance l'esprit startup dans le groupe ». Le président de Divalto a aussi rappelé que la création de telles divisions est une première pour Divalto, éditeur qui a toujours centralisé ses acquisitions auparavant. Cette stratégie permet aussi à la direction de Divalto de bénéficier de davantage de souplesse pour faire évoluer son groupe, ou pour le vendre.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :