IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Divalto porte son ERP en distribution sélective sur les serveurs IBM i

publié le mercredi 09/09/2009
"ERP de référence pour les PME, Divalto tient sa promesse en étendant sa disponibilité sur le maximum de plateformes IT, dont les serveurs System i d'IBM (ex-AS 400) dès septembre 2009" se réjouit Thierry Meynlé, promu en juillet 2009 président du directoire de l'éditeur Divalto. Environ 20 % des 8000 PME clientes de cet éditeur d'ERP travaillent déjà dans cet environnement Unix. Le dirigeant précise qu'il distribuera son nouvel ERP Divalto i via un réseau de distribution sélectif, qu'il ouvrira aux partenaires d'IBM.

CBP (ChannelBP) : Les quelques 150 partenaires Divalto pourront-ils tous distribuer votre nouvel ERP Divalto i ?
Thierry Meynlé, promu en juillet 2009 président du directoire de l'éditeur Divalto : J'envisage d'enrichir mon écosystème de partenaires existants, mais en distribution sélective seulement. Deux grands partenaires de Divalto, Prodware et Inforquin, disposent déjà des compétences requises pour le déployer sur les serveurs Power System IBM i. D'autres suivront dans les mois à venir.

Les Var d'IBM pourront-ils également déployer le Divalto i ?
Les partenaires IBM pourront également le distribuer s'ils remplissent les conditions nécessaires. Jérome Virey, notre nouveau directeur commercial, va recruter dans le réseau de partenaires IBM. Il proposera également un plan de migration dans l'environnement Divalto aux nombreux éditeurs déjà présents en Unix sur la plateforme System i.

Pourquoi vous focalisez-vous autant dans le recrutement des ISV de la plateforme System i ?
Etre capable d'enrichir son offre en la verticalisant sur des métiers est le nerf de la guerre dans la bataille actuelle de l'ERP. Nous possédons d'ailleurs une longueur d'avance dans ce domaine, car notre ERP est très facile à verticaliser pour notre écosystème de Var et d'ISV Divalto. Ces derniers profiteront également du passage de Divalto sur la plateforme System i d'IBM pour porter leurs applications verticales dans cet environnement Unix.

Combien de nouveaux clients espérez-vous décrocher suite au portage de Divalto sur IBM System i ?
Mon objectif est d'aider nos partenaires à décrocher une centaine de nouveaux clients sur cette offre d'ici trois ans. Je précise que le cycle de vente de ce type d'offre est long dans les PME.

Quels sont les autres bénéfices attendus de ce portage dans l'environnement Unix du System i ?
Le taux d'équipement en ERP des PME restant faible, ce portage en natif dans un environnement IBM fiable et réputé permet à Divalto de prendre un avantage compétitif important sur nos compétiteurs, dont Navision.

Combien Divalto a-t-il investi pour porter son ERP en natif sur System i ?
Ce portage représente un gros investissement pour Divalto, qui a déjà investi 200 000 euros pour réécrire ses programmes pendant deux ans.

Comment avez-vous financé cet investissement ?
Au 30 juin, Divalto a procédé à une nouvelle montée de notre capital suivie par ses cadres et la société d'investissement Pleaide (ex-Before).

Quel est le poids du channel dans le chiffre d'affaires de Divalto ?
Divalto travaille majoritairement en indirect avec quelques 150 intégrateurs et ISV générant 97 M€ de CA sur 8000 clients. Ce chiffre est à comparer avec les 10 M€ réalisés par les 80 collaborateurs de Divalto.

Combien de versions commercialisent vos Var et intégrateurs ?
Divalto a re segmenté son offre par clientèles dès la sortie de la version 6 de notre ERP en 2009. Ce dernier se décline en trois versions : Divalto Edition Limitée, une version pré paramétrée modulable destinée aux TPE ; Divalto, un ERP modulaire personnalisable, et enfin, Divalto Editions Complètes adressant les PME de plus de 30 utilisateurs simultanés. S'y ajoute une offre en Saas disponible depuis deux ans chez plusieurs opérateurs télécoms. Enfin, Divalto a insérer de nouveaux modules métier développer en partenariat avec nos Var et ISV.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :