IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Disparition du 3e grossiste européen

publié le mercredi 27/08/2008
European Wholesale Group (EWG), un grossiste IT européen présent dans 16 pays européens, zone où il réalisait des ventes annuelles de 6.1 MdE, vient de disparaître. En effet, les fondateurs de ce groupement de distribution paneuropéen créé en 2002, à savoir le grossiste italien Esprinet, le distributeur hollandais Copaco, le distributeur suisse Also AG et le britannique Westcoat, ont annoncé le 26 août l'arrêt de leur collaboration. Alex Sozonoff, président et pdg d'EWG, estime officiellement que leur alliance n'a plus raison d'être car ses membres ont atteint leur objectif : expérimenter avec succès une distribution européenne avec le soutient, au départ, de fournisseurs IT comme HP, FSC et Canon notamment.

La fin de la première centrale d'achats européenne dans l'IT
Officieusement, on peut souligner que chacun des membres d'EWG a tenté des incursions, plus ou moins réussies, dans les territoires de ses voisins et gagné progressivement une masse critique individuelle, par des acquisitions notamment. Par exemple, Esprinet s'est bien développé en Espagne et dans les pays nordiques, là où un Copaco s'est installé en Belgique, etc.
Au départ, ce groupement comptait également dans ses rangs les distributeurs finlandais GNT, racheté entre-temps par Also, mais aussi Memory Set, distributeur espagnol également acquis par Esprinet. Curieusement, EWG n'est jamais parvenu à s'implanter en France ou en Allemagne, et à nouer des partenariats durables avec des acteurs comme Métrologie ou Actebis par exemple.

Victime de la rationalisation des réseaux de distribution
Cette alliance a malgré tout presque triplé ses ventes européennes combinées depuis 2002. A titre d'exemple, EWG revendiquait en 2006 des ventes nettes de 5,7 MdE, en augmentation de 24 % (8 % en croissance organique seulement) par rapport à 2005 (4,8 MdE).
Enfin, à n'en pas douter, la chute des marges dans l'IT, ainsi que la pression commerciale répétée de vrais grossistes paneuropéens, tels Ingram ou Tech Data, a sans doute eu raison du soutient de fournisseurs IT à cette première centrale d'achats européenne assez « virtuelle », et probablement assez gourmande en marges arrière. D'autant que des constructeurs comme HP et FSC ont beaucoup réduit le nombre de leurs grossistes en Europe ces deux dernières années.

Moyenne: 4 (2 votes)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :