IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

DCI cible les 100 M€ après le rachat de Rétis

publié le lundi 24/09/2018

Après l’achat de Lhexian en novembre 2017, puis de Rétis en septembre 2018, l’intégrateur IT parisien DCI espère atteindre les 100 M€ en 2020, contre 85 M€ en 2018. De nouvelles acquisitions ne sont pas à exclure.

 

Pourquoi DCI a-t-il choisi d’acheter Rétis et non un pas un autre prestataire IT français ?

Fabrice Tusseau, président de DCI, un intégrateur IT parisien : DCI a eu l’opportunité d’investir dans d’autres sociétés IT, mais elles étaient en moins bonne santé financière que Retis. Il existe peu de sociétés de services IT d’une centaine de salariés rentables à vendre en France. Rétis complète aussi les savoir-faire de DCI dans plusieurs domaines, dont la cyber sécurité, tout en renforçant notre implantation en région. J’ajoute que cette acquisition est également un rapprochement amical décidé par deux dirigeants qui se connaissent depuis les années 90. D’ailleurs, l’ADN des deux entreprises est assez proche et nous avons des objectifs communs dans les services IT.

 

Quels sont les objectifs de DCI dans les services IT en 2018 ?

DCI prévoit de porter la part des services IT dans son chiffre d’affaires à environ 50% en 2020, contre 35% en 2018. Les activités issues de la distribution IT représentent encore 65% de notre chiffre d’affaires.

 

Que pèse en 2018 la nouvelle entité DCI suite à ses deux acquisitions ?

L’objectif du nouvel ensemble est d’atteindre les 100 M€ en 2020 suite à l’acquisition de Retis et de Lhexian, contre 85 M€ en 2018 et 95 M€ en 2019.

 

Et DCI individuellement ?

DCI prévoit de réaliser un chiffre d’affaires de 59 M€ en 2018 avec une bonne rentabilité, contre 57 M€ en 2017 et 53.7 M€ en 2016.

 

Comment DCI a-t-il financé l’acquisition de Lhexian en 2017 et celle de Rétis en 2018 ?

DCI est sous LBO depuis 2016 avec Naxicap, qui assure l’ingénierie financière de toutes nos opérations de croissance internes et externes.

 

DCI prévoit-il de réaliser d’autres acquisitions après ces deux-là pour atteindre ses 100 M€ de CA en 2020 ?

L’objectif de Naxicap est de faire jouer à DCI un rôle de consolidateur sur le marché des services IT, tant par de la croissance organique que des acquisitions. Pour l’heure, ma priorité est de faire le nécessaire pour que celle de Retis devienne une réussite industrielle et humaine.

 

Dans quels domaines DCI pourrait-il réaliser de nouvelles acquisitions d’ici 2020 ?

DCI pourrait réaliser des opérations de croissance externes dans les services d’infrastructures IT, l’infogérance et la sécurité.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #channelbp.com, #BellinCBP, #GUIDECLOUD

 

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :