1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Démission surprise de Steve Smith, le PDG d’Equinix

publié le vendredi 26/01/2018

Le premier hébergeur mondial précise le 25 janvier que son départ n’est pas lié à des résultats 2017 peu satisfaisants, mais à un « jugement peu approprié dans le respect d’un salarié ». Le #Balance ton porc aurait-il fait une nouvelle victime aux Etats-Unis ?

 

Après Hollywood, la Silicon Valley serait-elle contaminée à son tour par l’affaire du producteur américain Harvey Weinstein, qui est poursuivi pour harcèlement sexuel ? La phrase utilisée pudiquement par la direction d’Equinix dans le communiqué de presse pour justifier le départ de son patron pourrait le laisser penser : « Il a démissionné après avoir exercé un jugement peu approprié dans le respect d’un salarié ». Habituellement, la phrase communiquée pour justifier un départ est : "Il quitte l'entreprise pour poursuivre ses projets personnels".

 

La démission de Steve Smith, le PDG d’Equinix, est une surprise. En effet, ce patron reconnu pour son expertise a largement contribué pendant 11 ans au développement du premier hébergeur mondial. Il a notamment réussi plusieurs opérations de croissance externe au plan mondial, dont le rachat fin 2015, pour 3.6 Md$, de son concurrent britannique Telecity Group. Il a également piloté l’acquisition en 2016 des 2 millions de m² de datacenters à l’opérateur américain Verizon, confortant ainsi la première place mondiale d’Equinix dans le domaine de la colocation neutre.

 

Peter Van Camp, le président du conseil d’administration d’Equinix, assure la présidence opérationnelle du groupe par intérim.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com

#CBPMagazine, #BellinCBP, #GUIDEDUCLOUD

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :