IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Créer des casques sur mesure pour enfants souffrant de maladies cérébrales grâce au scan 3D

publié le mardi 22/10/2019

Une association caritative britannique venant en aide aux enfants souffrant de maladies cérébrales a créée des casques d’équitation sur mesure à l’aide des technologies de scan et d’impression 3D. 

 

Née avec onze semaines d’avance et une diplégie spastique, une forme de paralysie cérébrale, Imogen, une jeune britannique passe la majorité de son temps dans un fauteuil roulant ou assise. Faire de l’équitation lui procure beaucoup de joie. Toutefois, étant donné qu’elle souffre également d’hydrocéphalie, un gonflement excessif du cerveau, sa tête est plus large que la normale, ce qui signifie qu’elle n’a jamais pu trouver de casque d’équitation à sa taille.  

Tous ses casques étaient soit trop grands et couvraient ses yeux quand elle faisait de l’équitation, soit étaient trop petits et inconfortables. Sa mère devait coincer un morceau de tissu sous les casques trop grands pour les empêcher de bouger, ce qui provoquait rapidement un mal de tête de plus en plus intense à la fillette.

 

 

Le scan 3D, une révolution pour les personnes atteintes de maladies cérébrales

Le scan a été réalisé à l’aide d’un scanner 3D Artec EVA qui utilise une lumière blanche structurée 100 % sûre. Moins d’une minute d’immobilité de la part de l’enfant aura été nécessaire. Le scan 3D apparaît en temps réel sur l’écran dans Artec Studio, le logiciel du scanner. Les scans sont ensuite traités et exportés dans un logiciel de CAO avant l’impression 3D. un modèle en deux parties a été créé et le casque a été entièrement approuvé et certifié par la British Standards Institution (BSI), qui atteste son niveau élevé de protection et de qualité.

« Imogen était intriguée lorsqu’Eva a scanné son visage et son crâne. Étant donné que le scanner ne présente aucun danger, le fait qu’elle entrouvre les yeux plusieurs fois durant le scan n’a posé aucun problème. Et elle n’a pas rencontré la moindre difficulté à rester immobile pendant le scan, qui était terminé avant même qu’elle ne s’en rende compte », explique Ross Head.

 

Quand j’ai réalisé la puissance et les possibilités des technologies 3D, mon cerveau à commencer à bouillonner d’idées sur les façons d’utiliser le scanner dans notre travail c’est là que j’ai pensé à y recourir pour fabriquer des casques sur mesure. » Commente Dr Ross Head, Medecin au Centre d’innovation Cerebra qui avait déjà fabriqué plusieurs casques sur mesure pour des enfants souffrant d’hydrocéphalie.

 

De l’équitation au vélo, il n’y a qu’un scan

 « Cette fois-ci, il s’agit de casques, mais nous réfléchissons déjà à une multitude d’applications de cette technologie 3D, poursuit Dr Ross Head. Maintenant que nous savons qu’il nous offre la précision dont nous avons besoin, et même davantage, les possibilités sont infinies et nous pouvons imaginer et créer ce que nous voulons pour nos enfants. « Ils pourront par exemple participer à des triathlons, surfer, faire de l’alpinisme ou utiliser un VTT à quatre roues.

 

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Mots clefs :