1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Comment l'INTD fait face aux mutations des métiers de la documentation ?

publié le mardi 03/04/2018

L’Institut national des sciences et techniques de la documentation (INTD) du Conservatoire National de Arts et Métiers est une école professionnelle consacrée à la formation professionnelle supérieure tout au long de la vie, forte d’une expérience d’un demi-siècle dans le domaine de la documentation.

 

Son rôle est de former aux métiers de l’Information, du document, de la connaissance, des données. Le Centre de REssources et de Pédagogie ACtive (Crepac) de l’INTD contribue par son activité documentaire et son implication dans les activités de formation de l’INTD à relever les défis liés à la formation des professionnels de l’information. Il s’est équipé dès 1993 de Kentika, logiciel indispensable à l’ensemble de ses activités.

 

Retour sur la mise en place de ce projet stratégique avec le témoignage de Adriana Lopez Uroz.

 

Pourquoi avoir décidé de mettre en place un outil de GED ?

« Les métiers de l’information et de la documentation sont en perpétuelle mutation. Ils se diversifient, se spécialisent, occupent toute la palette des métiers de l’Information, du document, de la connaissance, des données.
Le Crepac qui gère un fonds documentaire, unique en Ile de France, s’attache à suivre l’ensemble de ces domaines de formation. Il participe également activement à la pédagogie, notamment par le pilotage de mises en situations professionnelles qui permettent aux auditeurs de se confronter au réel, d’expérimenter et d’acquérir des compétences métiers. Pour réussir l’ensemble de ces missions, documentaire et pédagogique, je me suis mise en quête d’une solution globale et ergonomique.

« Les métiers de l’information et de la documentation sont en perpétuelle mutation. Ils se diversifient, se spécialisent, occupent toute la palette des métiers de l’Information, du document, de la connaissance, des données.

 
Le Crepac qui gère un fonds documentaire, unique en Ile de France, s’attache à suivre l’ensemble de ces domaines de formation. Il participe également activement à la pédagogie, notamment par le pilotage de mises en situations professionnelles qui permettent aux auditeurs de se confronter au réel, d’expérimenter et d’acquérir des compétences métiers. Pour réussir l’ensemble de ces missions, documentaire et pédagogique, je me suis mise en quête d’une solution globale et ergonomique. »*

 

Comment avez-vous fait votre choix ?

« En 1993, après avoir comparé plusieurs solutions de gestion documentaire, le choix de l’INTD s’est porté sur Kentika. De la gestion bibliothéconomique à la production du catalogue, Kentika répondait parfaitement à nos besoins, d’autant que son interface ergonomique et facile d’appropriation nous permettait de développer des mises en situations professionnelles pour nos auditeurs. Nous avons donc mis en place un accord pédagogique qui permet d'étendre l'usage de ce logiciel à un grand nombre d'étudiants. 


Notre partenariat dure depuis près de 25 ans. Nous avons pu observer que Kentika, initialement dédié au support des activités documentaires classiques, a évolué dans le même sens que nos professions et nous aide aujourd’hui à nous positionner sur des activités relevant de nos compétences au-delà de la documentation classique. C’est très important pour nous d’avoir un logiciel qui nous permette d’évoluer. »

 

Quelles ont été les différentes étapes du projet ?

« L’arrivée du portail Atomic en 2015 nous a donné l’occasion de fusionner l’ensemble des bases de données que nous produisions avec des outils différents, notamment la base de données bibliographique BD-ID, unique base francophone au monde, qui analyse la littérature scientifique et professionnelle en science de l’information. Nous proposons aujourd’hui un point d’accès unique à nos ressources tout en conservant la possibilité, grâce à la gestion des espaces, d’offrir des vues spécialisées du domaine de l’information-documentation.


Avec Internet, les problématiques ont évolué. Nous avions besoin d’être visibles sur le web et voulions ouvrir notre base documentaire à tous. Cela a été un véritable virage à prendre en interne, mais tout s’est très bien passé grâce à l’accompagnement des équipes de Kentika. Aujourd’hui, notre portail est accessible au plus grand nombre, et grâce à une gestion fine des droits d’accès, nous pouvons proposer un niveau de service différent suivant nos cibles. »

 

Et quels sont les prochains projets ?

« À l’avenir, nous souhaitons développer un accès direct à ISTEX, un ensemble de licences nationales de ressources documentaires pour l'enseignement supérieur et la recherche. Et c’est avec Kentika que nous souhaitons continuer… »

 

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :