IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Comment faire face à la grippe A en entreprise selon FICIME

publié le jeudi 11/06/2009

Comment faire face à la menace de la grippe A / H1N1 et se préparer à une éventuelle pandémie de grippe ? Une série de mesures préventives et des solutions de secours sont à envisager afin que votre entreprise puisse continuer ses activités. Explications de la FICIME, Fédération des Entreprises Internationales de la Mécanique et de l’Electronique.

Dans le cadre de l’entreprise, quelles sont les obligations du chef d’entreprise ?
Il est à rappeler qu’en application de l’article L .4221-1 du code du travail, « le chef d’établissement est tenu d’assurer la santé et la sécurité de tous ses employés avec une obligation de résultat »

Comment élaborer un plan de continuité d’activité ?
Un plan de continuité a pour but de permettre de maintenir l’activité d’une entreprise à un niveau le plus élevé possible tout en protégeant le personnel. Dans le cadre d’un plan de continuité, l’employeur doit tenir compte de son type d’activité, sa taille, son organisation et son environnement. Le plan est piloté par une cellule de crise et doit être mis à jour régulièrement.

Evaluer le taux d’absentéisme : sur quel taux d’absentéisme se baser pour élaborer un plan de continuité ? L’absentéisme sera dû à la maladie, à la nécessité de s’occuper des malades ou de garder des enfants, aux difficultés de transport, etc. Selon le plan national « pandémie grippale », on estime au plus fort de la pandémie :- un taux absentéisme d’environ 30% pour les grandes entreprises ;- un taux d’absentéisme de 50 à 60% pour les petites entreprises (moins de 100 salariés).

Eléments nécessaires pour réaliser un plan de continuité d’activité

En amont :
- Nommer une personne responsable (et un doublon) pour coordonner la préparation à la pandémie ;
- Recenser les activités vitales de l’entreprise ainsi que les compétences (internes, externalisées) et les outils nécessaires au fonctionnement « minimal » ;
- Repérer les postes à risques et les modifier en conséquences ;
- Pour chaque compétence, lister les volontaires pour travailler pendant la pandémie grippale ;
- Etudier les différentes possibilités de travail (ex : horaires décalés, télétravail, etc.) pendant la période de pandémie grippale ;
- Estimer l’impact sur le chiffre d’affaires d’une restriction de déplacement à l’international ou d’une non disponibilité de certain service ou produits ;
- Déterminer l’influence de la pandémie sur l’activité (chute ou hausse);
- Simuler deux ou trois scénarios possibles ;
- Préparer une organisation pour maintenir l’activité avec 50% d’absentéisme. Les écoles et les transports en commun pouvant ne pas fonctionner, il faudra en tenir compte, notamment de ces deux paramètres;
- Assurer un stock suffisant de masques et préparer une information pour une utilisation efficace ; il est conseillé de prévoir plusieurs masques par jour (4 H dans les zones à risques) et
8h dans les autres situations. Etant donné les délais de livraison des masques, il est recommandé de procéder dés à présent aux premières commandes ;
- Prédéfinir la procédure, les gestes et attitudes à adopter lorsqu’un collaborateur développe les symptômes sur le lieu de travail;
- Prédéfinir les mesures visant à freiner la contagion (consignes aux personnels et visiteurs, gestion de l’arrêt de la climatisation, et de la ventilation, purification de l’atmosphère, gestion des entrées) ; suppression des réunions ; utilisation du courrier électronique et de la télécopie plutôt que le courrier classique ;
- Préparer une communication interne et à destination des fournisseurs et clients.
- Procéder à des exercices de simulation pour vérifier la pertinence du plan de continuité : il est, en effet, vivement recommandé de s’assurer de l’applicabilité des mesures envisagées à travers des exercices de simulation de crise. Ceux-ci permettront de renforcer l’assimilation des consignes par les travailleurs et d’adapter, si nécessaire, certaines mesures d’organisation ou de prévention.

Au cours de la pandémie
- Parler du risque au personnel, donner des consignes (pas de serrage de main, limiter les déplacements et les contacts directs) ;
- Intégrer les sous-traitants de l’entreprise aux actions ;
- Prendre les mesures visant à freiner la contagion ;
- Limiter les déplacements et adapter la politique des voyages ; En tout état de cause, employeurs et salariés sont invités à entrer en contact avec le médecin du travail pour recueillir ses conseils et à consulter les fiches techniques du plan national de prévention et de lutte « Pandémie grippale » sur le site www.grippeaviaire.gouv.fr.

Exercice de droit de retrait en cas de pandémie grippale
Selon l’article L 4131-1 du code du travail, le salarié signale immédiatement à l’employeur ou à son représentant toute situation de travail dont il a un motif raisonnable de penser qu’elle représente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé ainsi que toute défectuosité qu’il constate dans les systèmes de protection. Il peut se retirer d’une telle situation. Le droit de retrait en situation de pandémie grippale doit demeurer exceptionnel dès lors que l’employeur aura pris toutes les mesures de prévention et de protection individuelle visant à réduire les risques de contamination auxquels les salariés peuvent être exposés.

Les adresses utiles Informations sur la pandémie grippale : www.pandemie-grippale.gouv.fr http://www.pandemie-grippale.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_A7-3.pdf

Moyenne: 4 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :