IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Cloudwatt est-il vraiment indépendant ?

publié le mercredi 03/10/2012

Patrick Stark, président de Cloudwatt, a insisté début octobre sur la nécessaire indépendance de sa structure vis-à-vis de ses 3 actionnaires, des technologies IT propriétaires promues par les fournisseurs, mais aussi sur son caractère novateur dans le Cloud. 

 

« Cloudwatt n’est pas un consortium IT au sens propre, car nous ne bénéficions d’aucun transfert d’offres Cloud existantes, ni de la part d’Orange Business Services (OBS), ni de celle de Thales. En revanche, ces acteurs nous font bénéficier de leurs savoir-faire et ils nous aident à construire une architecture Cloud open source sécurisée », a affirmé le président de Cloudwatt.

 

Un constat que confirme Vivek Badrinath, directeur exécutif d’Orange Business Services (OBS) : « Orange dispose déjà d’offres Cloud publiques et privées. Cloudwatt construira des offres Cloud complémentaires qui couvriront certains besoins des entreprises, et que nous commercialiserons aussi pour Cloudwatt ». Ce dirigeant ajoute que, dans le cadre de leur partenariat industriel, OBS lui  fournira un data center flambant neuf basé en Normandie. « C’est un choix délibéré de lancer Cloudwatt sur la base d’une infrastructure neuve », indique Vivek Badrinath. Il précise qu’Orange utilisera également ce centre de données pour ses besoins internes et pour ses clients.

 

Marc Darmon, directeur général de la division Défense et Sécurité de Thales, confirme à son tour l’indépendance commerciale et industrielle de Cloudwatt : « Thales dispose également d’une offre de Cloud privé, mais qui n’est pas concurrente de celle de Cloudwatt. D’ailleurs, nous serons même un client de Cloudwatt pour certains services, tout en étant l’un de ses fournisseurs de technologies et l’un de ses investisseurs ».

 

L’open source, une garantie d’indépendance

Quant au choix de l’open source, le président de Cloudwatt explique que son entreprise « ne veut pas être dépendante d’un fournisseur IT, d’une roadmap propriétaire, ou de technologies IT dépassées. Cela serait le début de la fin de notre compétitivité. De plus, la notion de « souveraineté » passe aussi par nos choix technologiques ». Cette notion d’indépendance technologique – qui reste relative - est également importante pour son réseau de revendeurs IT. Ces derniers n’aiment guère trop dépendre d’un fournisseur IT en particulier.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :