IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

CGI pourrait s’offrir Logica à un bon prix

publié le lundi 04/06/2012

En déboursant 1.7 milliards de livres sterling (2.2 Md€) pour la SSII anglo-néerlandais Logica, très implantée en France depuis son rachat d’Unilog en 2005, la SSII canadienne CGI devrait faire une entrée remarquée dans le paysage des grandes sociétés de services IT en Europe. Sauf si un autre acteur surenchérissait.

 

L’acquisition via une OPA de Logica permettra à CGI de doubler son volume d’activité et de diversifier son empreinte géographique en Europe. En effet, cette SSII montréalaise est surtout centrée sur les Etats-Unis et le Canada où CGI réalise un chiffre d'affaires annuel d’environ 4,3 milliards de dollars canadiens (3,4 milliards d'euros). Le nouvel ensemble combinant Logica et CGI comptera 72 000 collaborateurs dans 43 pays, dont près de 10 000 en France, pour un chiffre d’affaires de 6,6 milliards de livres (8,2 milliards d’euros). A titre de comparaison, Capgemini compte 115 000 collaborateurs dans le monde.

Avant l’acquisition, qui devrait être finalisée en septembre 2012, si elle aboutit, la direction de Logica a plusieurs tâches urgentes à mener : elle devra tout d’abord rétablir la rentabilité de ses filiales aux Pays-Bas et en Belgique, mais aussi améliorer sa propre rentabilité au Royaume-Uni et en Suède. Ensuite, CGI prévoit aussi de renforcer son modèle de segmentation et d’engagement des clients.

 

Le juste prix ?

Certains analystes boursiers s’étonnent du prix d’acquisition à 105 pences par action, qui leur apparaît peu élevé, ne serait-ce qu’au regard des fonds propres de Logica, lesquels sont supérieurs à 1,9 milliard, ou du niveau de valorisation du titre en bourse en 2011, avant le massacre de l’action. Aussi, d’autres acquéreurs pourraient se manifester dans les jours à venir. Les noms de prédateurs potentiels tels que Capgemini, IBM ou Dell par exemple, flottent dans les couloirs de la City à Londres.

 

Ces considérations n’ont pas empêché les membres du conseil d'administration de Logica et les sociétés d'investissement Schroder et Artemis à apporter leurs titres à l'offre du canadien, soit 18,19% du capital de cette SSII britannique. CGI pense financer cette acquisition par une augmentation de capital réservée à la Caisse de dépôt et de placement du Québec combinée à un crédit ouvert par trois grandes banques canadiennes. Dans un communiqué, la Caisse de dépôts du Quebec indique qu'elle apporterait 1 milliard de dollars à CGI.

 

Logica est la troisième SSII britanniques acquise depuis fin 2011 par des acteurs anlgo-saxons. Les deux précédentes étaient Autonomy, par Hewlett-Packard, et Misys, par un fonds d’investissements.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :