IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

CenturyLink vend 57 data centers pour 2.15 Md$

publié le jeudi 10/11/2016

Le deuxième opérateur réseaux et télécoms américain veut se désendetter suite au rachat fin octobre de Level 3 pour 36 milliards de dollars. Deuxième acteur de la colocation aux Etats-Unis, il a annoncé début novembre la vente de 57 data centers à un consortium.

 

CenturyLink prévoit de vendre début 2017 ses activités de colocation et les data centers associés à un consortium composé du fonds d’investissements privé Medina Capital, du gestionnaire d’actifs Longview Asset Management et de BC Partners, un fonds d’investissements… européen.

 

Ce groupe d’investisseurs était en concurrence, selon Reuters, avec un autre consortium composé lui de GTCR LLC, Charlesbank Capital Partners LLC, Berkshire Partners LLC et de Stonepeak Infrastructure Partners. Leur démarche n’a pas abouti, en raison semble-t-il de l’accord entre CenturyLink et Digital Realty, un spécialiste européen de la colocation neutre.

 

En échange, CenturyLink recevra seulement 2.15 milliards de dollars en numéraire, ainsi qu’une participation minoritaire, évaluée à 150 M$, dans la nouvelle société qui gérera ses actifs dans la colocation. Le deuxième opérateur réseaux et télécoms américain a besoin de conserver le contrôle de nombreux data centers localement et dans le monde, afin d’héberger ses infrastructures et services télécoms.

 

CenturyLink a bâti son portfolio de data centers à coup d’acquisitions

L’accord prévoit la cession de 57 data centers représentant 2,6 millions de m² pour une puissance totale de 195 mégawatts ! CenturyLink a bâti son portfolio de data centers à coup d’acquisitions, dont celle de Savvis pour 2.5 Md$. Le nouvel ensemble combinant CenturyLink et son concurrent Level 3 Communications, deux géants des réseaux câblés et télécoms américains, détiennent ensemble des dizaines de data centers dans le monde. A lui seul, CenturyLink en possède au moins 55, ce qui fait de lui le deuxième acteur de la colocation aux Etats-Unis ! Quant à Level 3, il déclare opérer également 350 data centers, dont 92 en zone EMEA et 1 à Nanterre (92) en France. Ceux-ci ne seraient pas concernés par ce plan de cession.

 

Les opérateurs réseaux et télécoms veulent céder leurs data centers

CenturyLink n’est pas le seul opérateur réseaux et télécoms à vouloir céder ses data centers. Sans doute car les coûts de mise à jour de ces vieilles unités sont astronomiques. Cette année, Verizon Communications, son principal concurrent américain, prévoit également de céder son portfolio de 49 data centers, malgré le rachat en 2016 de Terremark pour 1.4 Md$. Equinix serait l’un des candidats intéressés par cette acquisition pour un montant estimé à environ 3.5 Md$. Quant au leader, AT&T, il a considéré lui aussi la possible cession de ses dizaines de data centers.

 

Le même jour, ce consortium composé de Medina Capital et de BC Partners annonçait aussi l’acquisition de quatre autres sociétés spécialisées dans la sécurité : Cryptzone, Catbird, Easy Solutions et Brainspace.

 

Olivier Bellin

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :