IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Celeste supporte le Cloud Souverain Nuage

publié le vendredi 03/10/2014

Fin septembre à Champs sur Marne, le consortium nu@ge a présenté chez l’opérateur télécoms et hébergeur Celeste ses offres de Cloud souverain. L’événement s'est conclu avec l'inauguration du StarDC, un mini-datacenter comprenant une baie des serveurs nu@ge, destiné aux collectivités et PME.

 

En 2012, via le Fonds National pour la Société Numérique et le Programme d’Investissements d’Avenir du Grand Emprunt, l’État a choisi de promouvoir des PME et laboratoires de recherche pour développer un Cloud Souverain open source pour les collectivités et PME. Il a investi 5 des 10 M€ nécessaire au fonctionnement de ce projet appelé Nu@ge. Les différents acteurs de ce consortium sont DotRiver, InitSys, New Generation SR, le LIP6 de l'Université Pierre et Marie Curie et Celeste. Curieusement, ni Numergy, ni Cloudwatt, deux opérateurs de Cloud public souverain créés avec des financements publics ne font partie de ce consortium Nuage.

 

D’autant que son objectif est de proposer une offre française de Cloud… Nu@ge propose un catalogue de services contenant notamment un data center modulaire en container livré clé-en-main conçu notamment par Micro DC. Baptisé Star DC, ce mini data center mobile est doté d'une baie de services Cloud contenant des solutions de bureaux virtuels, de sauvegardes de données ou de serveurs virtuels, hébergées dans un data center sécurisé et écologique. Disponible en plusieurs configurations, ce Star DC coûte au minimum 150.000 E HT. Pour Frédérique Dofing, la directrice de l’opérateur et hébergeur Celeste, « le prix n’est plus un frein à l’équipement des collectivités en hébergement ».

 

Le représentant de la Disic (Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication) qui était présent lors de l’inauguration estime que « certaines institutions publiques, dont les mairies ou les collectivités locales, peuvent utiliser ce genre de data center modulaire, car son prix est abordable et il coûte moins cher que la rénovation de certains de leurs vieux data centers ». Ils pourraient mettre aussi leurs données chez Celeste, Cloudwatt, Numergy, etc.

 

Le représentant du Ministère de l'Economie et des Finances  (DGE) en charge du suivi de ce projet, Achille Lerpinière, a quant à lui insisté sur la valeur de cette approche souveraine et sur les bénéfices de Nuage pour les collectivités locales. Il a d’ailleurs annoncé la constitution prochaine de GCloud, un appstore contenant des applications métiers accessibles depuis le Cloud pour ces structures publiques. Achille Lerpinière a également ouvert de nouvelles pistes au consortium en évoquant une possible commercialisation de ses offres sur d’autres marchés européens, en Allemagne notamment.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :