IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Celeste commercialise un mini data center en container

publié le mardi 08/04/2014

A l'heure du développement du Cloud, de nombreuses entreprises hésitent à franchir le cap de l'externalisation de leurs données pour des raisons de proximité et de sécurité du centre informatique. Celeste propose de changer les paradigmes de cette approche en lançant le StarDC, le mini-data center haute-densité et écologique pour les entreprises.

 

Celeste et Enia Architectes ont déjà créé à Champs sur Marne le data centerMarilyn situé. Écologique, haute-densité et haute disponibilité, ce centre vertical a fait ses preuves en trois années d'exploitation. Restait toutefois à satisfaire une demande forte: celle du petit data center régional, du module aisément installable au sein même de l'entreprise, en France ou à l'étranger.


Celeste et son partenaire Enia Architectes ont prolongé leurs recherches en ce sens. En collaboration avec Critical Building, StarDC est né de ce besoin. Ce mini-data center de 4 baies allie les atouts d'un fonctionnement écologique à haute-densité et une exploitation professionnelle, sans pour autant nécessiter un lourd investissement. Il répond également au risque d'obsolescence prématurée des datacenters usuellement construits.


Un mini-data center Tier III haute-densité clé en main
Livré clé en main dans un délai prévisionnel de 4 mois, ce data center d'une capacité de 168 serveurs ne prend pas plus d'espace qu'une place de parking. Conçu selon les principes du Tier III, il est aussi envisagé comme une solution pérenne et modulaire. En effet, sa capacité totale peut être quadruplée sans altération de ses performances. D'une puissance de 20 kVA, il dispose de deux voies électriques redondées et ondulées. Grâce à ce système, le StarDC peut fonctionner en autonomie pendant 20 minutes. Ou plus encore grâce au tableau électrique permettant un mode secours pour les entreprises dotées d'un groupe électrogène optionnel.


Un refroidissement écologique et économe
Ce nouveau brevet Enia/Celeste ne fait pas appel au refroidissement par eau. En effet, le design de ce container renforce ses capacités de refroidissement par l'air ambiant. Quatre modes de refroidissement sont envisagés : free-cooling, climatisation, chauffage et régime mixte. A cet effet, des unités de traitement d'air et un système de climatisation sont intégrés au StarDC.


Un fonctionnement et une exploitation sur-mesure
Toutes les fonctionnalités d'un datacenter nouvelle génération sont intégrées dans la conception du container :

       1 Connectivité en Fibre Optique - avec deux baies dédiées à la fibre
       2 Supervision temps réel 24/7
       3 Contrôle accès
       4 Vidéo-surveillance
       5 Détection incendie et extinction automatique

En fonction de leurs équipes informatiques, les entreprises peuvent ensuite faire le choix de déléguer l'exploitation et la maintenance de leur data center aux équipes de Celeste.

Le StarDC se positionne comme une offre innovante et dont la tarification concurrence très agressivement les offres actuelles. Elle débute en effet à 2 600 euros/mois, soit un hébergement haute-disponibilité à moins de 10 euros/serveur/mois.

 

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :