IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Cegid se renforce sur l’indirect et le Saas lors du lancement de son ERP XRP

publié le mardi 25/06/2019

L’éditeur Cegid a annoncé sur son Partner Connection, événement parisien qui rassemblait mi-juin ses principaux revendeurs, qu’il investit davantage dans le canal indirect et les ventes en Saas lors du lancement de XRP, son nouveau progiciel de gestion financière. Quel avenir pour sa version Flex en Saas suite au récent rachat d’Acumatica par le fonds EQT Partners, le propriétaire de l’éditeur IFS ?

 

Pascal Houillon, président de Cegid, un éditeur de progiciels de gestion financière pour les PME et les ETI, a donné le ton en faisant l’apologie du canal indirect lors de son allocution d’ouverture : « Cegid doit être plus fort dans le channel afin que nous puissions nous focaliser sur le développement de nos produits. Désormais, Cegid ne vend plus ses logiciels en direct, sauf sur sa base installée ». Dès 2018, l’éditeur a basculé 95% de ses nouvelles ventes sur le canal indirect.

 

Cegid invite ses partenaires à migrer sa base installée vers XRP en Saas

Mieux encore, la plupart des trois versions (Flex, Sprint, Ultimate) de XRP, son nouveau progiciel de gestion, de paie et de RH, sont vendues essentiellement via des revendeurs… et en Saas. Cegid encourage d’ailleurs ses partenaires à investir avec lui pour encourager son importante base installée, soit environ 6000 clients actifs, à migrer vers ce nouveau progiciel vendu en Saas.

« 80% de la base installée est encore « on premise ». Le potentiel de migration vers Cegid XRP en Saas est donc énorme pour nos partenaires, qui peuvent générer des revenus plus importants dans la durée qu’avec la maintenance, d’autant que l’adhérence des clients satisfaits est plus importante dans le Saas », explique Pascal Houillon.

 

Ses partenaires ont-ils le choix ? Pas tellement car Laurent Blanchard, COO de Cegid a annoncé sur Partner Connection la fin de l'offre de maintenance sur la V9 de XRP Sprint à horizon de septembre 2020. Il invite donc ses revendeurs « à accélérer le cadencement des migrations. Pour y parvenir, Cegid va présenter aux partenaires les plus motivés une usine à migration vers le Saas avec une offre très intéressante financièrement à la clef. La création d'une Cegid Academy nous aidera aussi à accélérer la montée en compétence de nos partenaires grâce à ses formations de qualité ».

 

Le chiffre d’affaires Saas de Cegid a doublé depuis deux ans

Les ventes des progiciels sous forme de services (Saas) représentent déjà 40% des 401 M€ de chiffre d’affaires de Cegid en ce printemps 2019, soit deux fois plus qu’il y a deux ans. L’éditeur prédit que le Saas pourrait représenter jusqu’à deux tiers de ses revenus dans les deux ans à venir. « C’est une très bonne nouvelle pour nos partenaires, car Cegid reprend le leadership sur une concurrence qui croit moins vite que nous dans le Saas », se réjouit le président de Cegid.

Hémeric de Saint Chamas, le directeur de la stratégie de l’éditeur, estime que la migration de Cegid vers le Saas n’est pas un cas isolé. Elle est inévitable pour toute l'industrie de l'ERP de gestion : « Ce produit n'est plus concentré dans une niche car il touche désormais tous les types de clients grâce au Cloud. Sa démocratisation nécessite une refonte de nos métiers, de nos talents et de notre relation avec nos partenaires. Le Cloud introduit également de nombreux changements dans nos organisations et dans nos modèles de revenus ». Et Pierre Dianteill, directeur des opérations de la division ERP Entreprises de Cegid, de surenchérir : « La transformation du modèle économique de Cegid du « on premise » vers le Saas change effectivement toutes les relations avec nos partenaires ».

 

Cegid fait évoluer sa gamme et celle de Qualiac

Avec l’introduction cet été du nouvel ERP Cegid XRP, la V9 du progiciel Y2 de Cegid devient la version Saas de Cegid XRP Sprint pour les clients existants. Quant à la solution de Qualiac, un éditeur racheté en 2018 par Cegid, elle est rebaptisée Cegid XRP Ultimate et elle cible les grands comptes. Disponible uniquement sur site aujourd'hui, elle disposera prochainement d’une version Saas. Enfin, Cegid XRP Flex est vendu dès juin exclusivement en Saas, et en indirect, aux nouveaux clients. Ce progiciel cible en priorité les PME opérant dans les secteurs des services et de la distribution. Cegid XRP Flex est vendu à partir de 700€ HT/mois (sur la base de 3000 factures annuelles).

 

Quel avenir pour la version Flex de Cegid XRP ?

En avril 2019, Cegid annonçait le lancement de Cegid XRP Flex en association avec Acumatica, une plateforme Cloud ERP américaine. Sans surprise, l’éditeur avait donc invité le PDG d’ Acumatica à présenter son offre sur son événement Partner Connection. Sauf que le lendemain EQT Partners, un fonds d’investissement qui possède déjà l'ERP de l’éditeur suédois IFS, annonçait le rachat… d’Acumatica. Bizarre non ? Interrogé sur les conséquences potentielles de cette acquisition sur l’offre XRP Flex, Cegid n'était pas disponible à publication pour commenter cette annonce. Pas de quoi rassurer ses revendeurs et clients alors que l’éditeur les encourage à investir massivement dans sa nouvelle solution en Saas…

 

Cegid XRP signe la fin des ERP monolithes tout en un

Vantant les mérites du nouveau progiciel du groupe, Laurent Leenhardt, directeur exécutif division ERP de l’éditeur, explique que Cegid XRP signe « La fin des ERP monolithes tout en un, car les clients privilégient désormais des architectures plus ouvertes et agiles. Seules 59% des entreprises obtiennent plus de la moitié des bénéfices escomptés avec leur ERP ». Cegid investit donc davantage désormais dans l'ergonomie de ses ERP, dont XRP, afin d’en simplifier l'utilisation, y compris en situation de mobilité et pour un usage collaboratif.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#channelbp.com, #CBPMagazine, #CBP, #GUIDECLOUD.FR, #DATACLOUDADVISOR.COM, #Bellin, #BellinCBP

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :