IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

CBP décerne ses trophées aux champions du Saas en France

publié le jeudi 08/10/2015

Aux vues des résultats financiers déclarés dans le Cloud en 2014 par les éditeurs de logiciels candidats à la première édition des trophées ISV Cloud Awards, on peut en déduire que la vente de logiciels proposés comme des services (Saas) progresse en France. Voici quelques pistes pour mieux décoder leurs réponses et cerner leurs stratégies dans le SaaS.

 

Qui mène le bal des services SaaS en France ?

Elles sont dans l'ère du temps. Les applications vendues comme des services (Saas) tirent encore la croissance du marché des logiciels cette année en France. Laurent Calot, le président de la société d’études CXP, confirme la progression des logiciels demeure portée par le SaaS : « Le modèle technique et économique du SaaS est devenu incontournable. Il implique, pour les éditeurs et les entreprises de services numériques, des solutions apportant de la valeur aux métiers ». Toutefois, l’embellie du marché des logiciels reste modeste au plan général. L’Association Française des Editeurs de Logiciels et de solutions Internet (Afdel) prévoit seulement 2.9% de croissance en 2015, contre +2,2% en 2014.

 

Ainsi, les carnets de commande enflent cette année chez seulement 57% des éditeurs, note l’Afdel, confirmant ainsi que tous les acteurs ne sont pas logés à la même enseigne. En matière de développement et de commercialisation des offres Saas notamment. Et sur ce plan, la guerre des modernes contre les anciens est toujours d’actualité. Contrairement aux éditeurs historiques, les startups et autres pure players du SaaS commercialisent déjà des services en ligne depuis leur création, il y a moins de 10 ans. Ils affrontent donc des éditeurs bien établis qui, pour bloquer les nouveaux entrants et convaincre les utilisateurs cloud, doivent faire évoluer leurs applications client-serveur vendues historiquement sous forme de licences ; ils les transforment en services multi-locataires (multi tenant) et exploitent l’infrastructure IT  sous-jacente ou bien la confie à un hébergeur.

 

Dossier rédigé par Olivier Bouzereau, avec le concours d’Olivier Bellin pour les tableaux

 

 

Cliquez ici pour lire la suite en téléchargeant le PDF de ce dossier spécial

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :