IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Capgemini dépose son OPA sur Altran

publié le lundi 23/09/2019

La plus grande ESN française et européenne a enfin déposé le 23 septembre une offre publique d’achat (OPA) sur Altran, une société de conseil en difficulté financière depuis des années. L’opération, qui survient 3 mois après l’annonce de leur mariage, donnera naissance à une SSII pesant près de 17 milliards d’euros.

 

 

Le conseil d’administration d’Altran a enfin trouvé son chevalier blanc en la personne de Capgemini. Le leader européen des services informatiques prévoit l'acquisition, via une OPA à 14 euros par action en numéraire, de cette société de services d’ingénierie et de recherche pour environ 3,6 milliards d’euros. Hors reprise de la dette financière nette d’Altran, qui est évaluée à 1,4 milliard d’euros.

 

Capgemini a signé un accord pour l’acquisition d’un bloc de 11% du capital d’Altran auprès d’actionnaires par l'intermédiaire de la société d’investissement Apax Partners. Capgemini a sécurisé un financement relais de 5,4 milliards d'euros, couvrant l’achat des titres (3,6 milliards d’euros) et la dette brute (1,8 milliard d’euros). Il est prévu que celui-ci soit refinancé au moyen de la trésorerie disponible pour 1 milliard d’euro, et le solde par endettement principalement sous forme d'émissions obligataires.

 

Naissance d’une SSII pesant près de 17 milliards d’euros

La nouvelle entité devrait générer un chiffre d’affaires de 17 milliards d’euros avec environ 250.000 collaborateurs dans le monde. Par comparaison, l'ESN Atos, le principal concurrent de Cagemini, pèse un peu plus de 10 Md€. Seule, Capgemini a déjà réalisé 13,1 milliards d’euros en 2018. Un chiffre à comparer avec les 2,9 milliards de dollars annoncés par Altran l’année dernière. En raison de sa taille accrue et de l’élargissement de son portefeuille d’offres, le nouvel ensemble bénéficiera d’un accès démultiplié aux décideurs des grands comptes de l’industrie (Aéronautique, Automobile, Sciences de la vie et Télécoms), tels que les directions de recherche, de production et de la supply chain. Capgemini n'a pas précisé si elle conservera la marque Altran à terme.

 

Une forte complémentarité de leur portfolios de services

Capgemini motive son acquisition par l'existence de complémentarités entre son portfolio de services et ceux d'Altran, comme l'explique Paul Hermelin, PDG de Capgemini : « Ce projet de rapprochement de deux grands acteurs mondiaux permettra à Capgemini de prendre un leadership sur le segment très prometteur de la transformation digitale des entreprises industrielles, que nous appelons « Intelligent Industry ». La complémentarité et la puissance de nos expertises métiers et technologiques combinées constituent des atouts majeurs ». L'ESN pourrait également souligner qu'elle a racheté Altran à un prix intéressant et qu'elle règle partiellement ses problèmes de recrutement sur les technologies IT les plus porteuses (Cloud, IOT, IA, Big Data). Tout en remontant encore d'un cran dans le processus de décision des clients.

 

Selon Capgemini, « Les synergies de coûts et de modèles opérationnels sont estimées entre 70 et 100 millions d’euros avant impôts en année pleine. Elles seront pleinement réalisées à un horizon de 3 ans. A la même échéance, les synergies commerciales devraient générer un chiffre d’affaires annuel additionnel compris entre 200 et 350 millions d’euros ».

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#channelbp.com, #CBPMagazine, #CBP,

#DATACLOUDADVISOR.COM, #Bellin, #BellinCBP

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :