IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Bretagne Télécom étoffe son réseau et son hébergement

publié le mardi 26/11/2013

L'opérateur Bretagne Télécom prévoit de recruter davantage de revendeurs en 2014. Nicolas Boittin, son directeur général, en a besoin pour renforcer son réseau indirect et accompagner le développement de son offre d'hébergement, laquelle s'étoffera dès fin 2013.

 

Magazine CBP : Comment l'opérateur Bretagne Télécom commercialise-t-il ses offres télécoms et d'hébergement ?

Nicolas Boittin, le directeur général de l'opérateur Bretagne Télécom : En direct et en indirect, via Host Partner notamment, une marque qui nous sert également à commercialiser nos offres en distribution indirecte. Nos revendeurs sont principalement des sociétés de services IT et des installateurs téléphoniques. Ils peuvent commercialiser de la minute, du trunk SIP, de la téléphonie mobile ou fixe, sur une base IP Centrex, ainsi que nos nouvelles offres d'hébergement.

 

Que pèse la distribution indirecte dans le chiffre d'affaires de Bretagne Télécom ? Et comptez-vous développer ce canal en 2014 ?

L'indirect représente déjà 30% du chiffre d'affaires de Bretagne Télécom. Ce canal, que nous développons depuis 3 ans déjà, dispose d'une quinzaine de partenaires. Nous en recruterons davantage en 2014 car notre objectif à moyen terme est d'en compter au moins un actif par département en France.

 

Que proposez-vous de plus pour les séduire que vos nombreux concurrents qui se lancent également dans l'hébergement ?

Notre "plus" est d'être un opérateur télécoms de proximité qui propose des services de qualité, et dont l'offre d'hébergement est posée sur un cœur de réseau. Bretagne Télécom met aussi à leur disposition, gratuitement, un système de facturation pour ses offres vendues en marque blanche.

 

De quelles infrastructures Bretagne Télécom dispose-t-il en matière d'hébergement ?

Bretagne Télécom a converti en 2013 un ancien data center de 2000 m² à Chateaubourg (35) qui appartenait à Thales. Plus d'une trentaine des 40 baies de la première salle étaient déjà remplies lors de son inauguration le 12 septembre dernier. Nous prévoyons d'ouvrir la deuxième salle dès fin 2013.

 

Des acteurs régionaux de l'hébergement et du Cloud tel que Bretagne Télécom peuvent-ils rivaliser avec leurs homologues nationaux ?

Oui, car ils répondent aux besoins de proximité exprimés par les clients, surtout s'ils leur amènent un service de qualité. Certaines entreprises locales ne veulent pas voir leurs données quitter la France. De même, nous fournissons aussi de la capacité d'hébergement à des intégrateurs IT tels qu'A2Com. Ils ont besoin de ces ressources quand les clients leurs demandent par exemple d'externaliser leur téléphonie dans le Cloud, ou d'infogérer pour eux leurs infrastructures IT.

 

Quel est le chiffre d'affaires de Bretagne Télécom ?

Bretagne Télécom vise les 10 M€ de CA en 2014, contre 7 M€ en 2013.

Moyenne: 3 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :