IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

AWS ouvrira 3 data centers en France, et non 1 seul

publié le jeudi 27/10/2016

 

Amazon Web Services (AWS) a annoncé le 27 octobre à ses principaux clients et partenaires français la probable ouverture, dès 2017, de trois data centers en France, l'une des nouvelles régions du leader mondial du Cloud public. Ses serveurs pourraient être hébergés chez un spécialiste de la colocation neutre.

 

Afin de bien comprendre cette annonce, il faut maîtriser la terminologie d'AWS. Pour lui, une région se compose de 2, voire 3 zones de présence, lesquelles contiennent habituellement chacune au moins un data center. Ses deux nouvelles régions en Europe, l'Angleterre et en France, en cours d'ouverture, ne dérogent pas à la règle. Miguel Alava, le directeur d'Amazon Web Services (AWS) pour la région sud d'EMEA, nous a aussi confirmé que « ses » nouveaux data centers français seront basés principalement en Île-de-France à partir de 2017. AWS n'a précisé ni leur taille, ni leur emplacement exact.

 

Problème, il n'y a plus ni espace, ni courant disponibles en quantité suffisante pour permette à AWS de créer ses propres data centers géants en Île-de-France. Tout spécialement au nord de Paris. En outre, vu le timing d'ouverture annoncé, AWS n'aura clairement pas le temps de les construire.

 

Qui hébergera AWS en France ?

AWS n'aura d'autres choix que de s’installer chez un spécialiste de la colocation neutre. Ce type d'annonce tombe bien pour ces acteurs basés à Paris, tels qu'Interxion ou Equinix.

Comme par hasard, ces deux géants de la colocation prévoit d'ouvrir chacun un nouveau data center en 2017, le premier à la Courneuve (93) à côté de l'Interxion PAR7 de 9000 m², et le second à Saint-Denis (93), près de ses deux unités géantes (Equinix PA2 et 3), lesquelles totalisent pour l'instant 13.000 m².

 

En outre, Equinix possède désormais beaucoup plus de capacité d'hébergement localement, suite au rachat au printemps 2016 de son concurrent britannique TeleCity Group. Ce leader mondial de la colocation affirme détenir désormais 7 data centers tier 3+ au nord de Paris, lesquels totalisent quelques 38.000 m², dont un data center (PA4) ouvert en 2013 à Pantin (93), qui affiche 4.000 m² pour sa première tranche, et qui est extensible à 13.000 m².

 

Les liens unissant déjà Equinix et AWS sont connus. Cet expert américain de la colocation neutre accélère déjà l'adoption d'Amazon Web Services par les clients. En utilisant Direct Connect d'AWS, il leur garantit l'interconnexion directe et sécurisée aux services cloud présents dans ses dizaines de data centers à travers le monde, ainsi que la performance et la disponibilité des applications et charges de travail critiques.

 

Au final, peu importe le nom du propriétaire du ou des data centers pour les partenaires français d'AWS interrogés lors de cet AWS Summit. A l'instar de Claranet ou de Linkbynet, beaucoup se félicitent de l'ouverture d'une région AWS en France, qui signifie un renforcement des investissements du leader mondial du Cloud public dans notre pays.

 

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :