IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Avaya peine à vendre son centre d’appels pour se désendetter

publié le mardi 25/04/2017

Placé début avril sous la protection du chapitre 11 américain contre les faillites, l’équipementier télécoms Avaya essaie de vendre son centre d’appels pour réduire ses quelques 6 milliards de dollars de dettes. Extreme Networks devrait toutefois racheter sa division Réseaux.

 

Avaya a révélé en avril qu’il tente de vendre son centre d’appels. Huit des 34 acheteurs potentiels lui auraient soumis une offre, dont l’une à 3.9 Md$ et une autre à 3.7 Md$ précisent plusieurs médias américains. Malheureusement, ces propositions ont capoté.

 

De même que celles qu’il a reçues pour sa division Réseaux. Tous les acheteurs potentiels, dont celui qui avait offert jusqu’à 330 M$, se sont finalement désistés. Toutefois, Extreme Networks avait annoncé début mars l’acquisition de cette division Réseaux pour 100 M$. Cette transaction pourrait aboutir au 30 juin si aucun autre candidat ne se manifeste avant le 18 mai 2017.

 

Enfin, Avaya a engagé un plan d’économies de 700 M$ sur trois ans, dont 400 M$ pour financer une sérieuse réduction d’effectifs. La situation financière de cet équipementier télécoms américain ne s’améliorera pas en 2017. Avaya prévoit pour cette année une chute de 14% de son chiffre d’affaires, lequel devrait s’établir à 3.17 Md$, et de ses marges.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com

#CBPMagazine, #BellinCBP, #GUIDEDUCLOUD

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :