IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Au-delà de la migration Etebac, la vision de la FNTC

publié le vendredi 08/10/2010

 

Depuis le 31 juillet dernier, le protocole X 25 n’est plus commercialisé et sa fin d’exploitation a été fixée au 31 juillet 2010. Ce réseau X 25, bien connu du grand public avec l’usage du Minitel depuis le depuis le début des années 1980, supporte encore actuellement un certain nombre de protocoles de télécommunication et d’applications notamment dans le secteur financier et comptable (ETEBAC 3, ETEBAC 5 et l’EDI avec la messagerie ATLAS X400). La migration de ces protocoles non compatibles avec les nouveaux formats de fichiers européens est donc inévitable.

 

La fin du réseau X25, la mise en place de SEPA* et l’arrivée de nouveaux protocoles de communication banques – entreprises imposent de migrer, mais ouvrent aussi de nouvelles opportunités.

 

Nombre d’acteurs concernés par cette migration s’interrogent aujourd’hui :

 

- Pourquoi faut-il migrer ?

- Comment faut-il migrer ?

- Quel sera l’impact sur les contrats de services et d’interchanges EDI bancaires ?

- Comment tirer profit de cette migration ETEBAC ?

- Qu’en pensent certains experts et acteurs concernés (AFTE, Cegid, Exalog, jedeclare.com, Kyriba, Sage, SWIFT) ?

 

Autant de questions concrètes auxquelles nous tentons de répondre à travers ce guide.


Fruit des travaux du groupe e-finance de la Fédération Nationale des Tiers de Confiance, ce guide s’adresse à tous les acteurs de la migration, à savoir les entreprises et leurs représentants ; les tiers prestataires représentant l’entreprise ; les intermédiaires techniques de la relation banque entreprise ; les éditeurs ainsi que les banques avec leurs représentants.

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Mots clefs :