IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Atlantis Computing compte sur son « channel power » pour conquérir le marché du Software Defined Storage

publié le jeudi 26/03/2015

Challenger face aux géants historiques du stockage, l'éditeur Atlantis Computing débarque en France avec une offre logicielle de stockage et de déduplication qui change la donne sur le marché du Software Defined Storage (SDS). Son défi, monter rapidement un bon réseau de distribution indirect pour s'imposer face à des Nutanix ou Simplivity.

 

 

Magazine CBP (www.channelbp.com) : Qui est Atlantis Computing ?

Stéphane Arnaudo, vice-président Channel pour la zone SEMEA de l'éditeur américain Atlantis Computing. Il était précédemment directeur du channel de l'éditeur VMware en France : Atlantis Computing est un éditeur américain spécialisé dans le Software Defined Storage (SDS). Nous commercialisons des offres de stockage compatibles avec les environnements virtualisés, de Citrix et VMware notamment, qui ont pour but de simplifier et d'améliorer le stockage des clients. Atlantis Computing leur offre la capacité de gérer leurs données d'une manière différente des spécialistes du stockage matériel. Par exemple, nous les aidons à consommer moins de stockage grâce à des logiciels favorisant la déduplication des données en amont de leur système de stockage, le tout couplé à une accélération des données tant en entrée qu'en sortie.

 

Qui sont les principaux concurrents d'Atlantis Computing ?

On trouve des constructeurs de matériels de stockage, en Flash notamment, ainsi que de nouveaux entrants tels que Nutanix ou Simplivity, qui imposent eux l'installation d'un boitier. Ils ne sont donc pas 100% logiciel, contrairement à Atlantis Computing.

 

Peu connu pour l'instant sur le marché français, comment Atlantis Computing  peut-il séduire des clients ?

La force d'Atlantis Computing est de vendre aux clients, via des partenaires, une solution de stockage indépendante des grands fournisseurs du secteur. Nous les aidons à gagner jusqu'à 10 fois plus de capacité sur leurs systèmes de stockage existants, tout en améliorant leurs performances. Une telle offre, qui est supérieure à celles de la plupart de nos grands concurrents, suscite forcément la curiosité des clients. Atlantis Computing et ses partenaires multiplient depuis 2014 des expérimentations (POC) chez des prospects pour leurs démontrer la véracité de nos dires. Non sans un certain succès.

 

Atlantis Computing fait-il appel à des revendeurs pour commercialiser ses offres logicielles de stockage ?

Atlantis Computing affiche une stratégie 100% channel depuis sa création. Nous nous appuyons sur un programme de partenariat à trois niveaux (Silver, Gold et Platinium), que porte depuis 2014 Miel, notre premier grossiste en France.

 

Envisagez-vous cette année de référencer également un grossiste plus européen que Miel ?

Dès le début de son implantation en Europe, Atlantis Computing a recruté un grossiste à valeur ajoutée dans chaque pays ciblé. En France, nous avons choisi Miel pour sa connaissance importante de l'environnement Citrix. Le groupe n'exclut pas d'ouvrir un autre grossiste si les résultats espérés sont au rendez-vous en France et en Europe.

 

Votre ancien rôle de responsable channel de VMware France vous aide-t-il à recruter des partenaires ? Combien en voulez-vous en France cette année ?

C'est un atout effectivement. En France, Atlantis Computing souhaite recruter d'ici mi-2015 une vingtaine de partenaires, dont 6 à 10 certifiés au niveau Gold. Cet objectif est atteignable car nous avons déjà formé et certifié 25 salariés chez 11 partenaires depuis 2014. Nous n'avons toutefois pas encore de partenaires certifiés au niveau Silver en France. La validation de leur certification est en cours.

 

Quels sont les profils des partenaires recrutés ?

90% d'entre eux sont déjà des intégrateurs ou des VAR spécialisés dans le stockage et la virtualisation des systèmes d’information.

 

Atlantis Computing leur propose-t-il des marges assez intéressantes ?

Atlantis Computing leur accorde au moins 20% de marges frontales, incluant l'enregistrement des affaires en ligne, ce qui est un accélérateur de marges. Nous leur offrons également une licence d'utilisation gratuite afin d'accélérer le déploiement de POC.

 

Atlantis Computing commercialise-t-il ses offres logicielles également en mode Saas ?

Notre logiciel d’optimisation du stockage est vendu essentiellement en mode licence, mais il est aussi disponible en Saas. Cette nouvelle offre Cloud permet aux fournisseurs de services d'offrir davantage de prestations, et donc de bénéficier de meilleures marges.

 

Quel est le prix de la solution de base d'Atlantis Computing ?

Nous proposons une offre de stockage partagé dès 13.000 euros le téraoctet (To), avant déduplication. Et dans le stockage local, on est à 6500 euros HT le To.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :