1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Apollo pourrait satelliser Fujifilm dans le rachat de Xerox

publié le vendredi 04/05/2018

Nouveau rebondissement dans le rachat de Xerox. Un chevalier blanc pourrait apparaître dans ce dossier. Selon l'agence Reuters, Apollo Global Management a approché Xerox en vue de son éventuel rachat, partiel ou total, en lieu et place de Fujifilm.

 

Plus « américain » dans l'absolu que le groupe IT japonais Fujifilm, ce fonds d'investissement new-yorkais est sans doute un candidat plus « légitime » aux yeux de l'administration Trump, qui désire conserver le créateur américain des copieurs sous sa bannière étoilée. Elle pourrait donc faire le maximum pour favoriser la reprise de Xerox par ce fonds de capital investissement. Quitte à distordre la concurrence ? D'ailleurs, est-ce un hasard si cette fuite coïncide avec la décision, vendredi dernier, d'un tribunal américain de bloquer temporairement ce projet de fusion Fujifilm et Xerox ? Le groupe japonais fera appel de la décision.

 

Démission tardive de Jeff Jacobson, l'ancien PDG de Xerox

La bataille juridique se poursuit également du côté des principaux actionnaires de Xerox, même si l'apparition d'Apollo Global Management est une aubaine pour eux. Rappelons que le financier Carl Icahn et le texan Darwin Deason demandent des comptes à Xerox depuis mars 2018. Ils affirment que son accord à 6.1 milliards, qui prévoit la cession de 50.1% de son capital à Fujifilm dans le cadre de la structure Fuji Xerox, signera la fin de l'inventeur américain du copieur.

Le tandem activiste a remporté une première victoire avec la nomination fin avril de John Visentin comme PDG. Est-ce un hasard aussi si sa nomination et cette fuite d'information sur Reuters surviennent au lendemain de l'éviction - très tardive - de Jeff Jacobson, l'ancien PDG de Xerox ? Celui-ci n'avait-il pourtant pas critiqué le rapprochement avec Fujifilm ?

 

John Visentin, le candidat d'Icahn Capital et... d'Apollo

Bien sûr que non. John Visentin a été consultant d'Icahn Capital entre mars et avril 2018 dans le cadre de leur litige avec Xerox. Il n'est pas non plus un inconnu dans l'industrie IT, surtout chez... Apollo. John Visentin a en effet présidé Novitex Enterprise Solutions, prestataire IT acquis en juillet 2017 par... Apollo Global Management suite au rachat de Pitney Bowes Management Services. Il a également conseiller Apollo - oh surprise - dans le rachat dès 2015 de Presidio, une autre société de services IT, dont John Visentin a ensuite pris la présidence entre février 2015 et fin 2017... A la demande d'Apollo.

 

Une action de concert efficace

Selon Xerox, son contentieux entre Icahn, Deason et Xerox s'éteindra automatiquement ce 3 mai si, notamment, John Visentin et cinq autres membres désignés par eux siègent dès mai au conseil d'administration du fabricant de copieurs. Serait-ce vraiment une surprise s'ils n'obtenaient pas gain de cause au final ? Non, le board de Xerox a déjà capitulé en offrant la démission de son PDG, qui était l'une des clauses de cette résolution.

Et compte-tenu de la toute la stratégie mise en œuvre par Apollo (en tandem avec Icahn ?), avec la bienveillance de l'administration Trump, serait-ce une surprise si ce conseil d'administration recomposé ne favorisait pas la candidature-surprise d'Apollo en lieu et place de celle de Fujifilm ?

 

Petite anecdote pour conclure. Darwin Deason est devenu le principal actionnaire privé de Xerox après lui avoir vendu en 2010 Affiliated Computer Services, une société qu'il avait créé en 1988, pour la coquette somme de 6,4 Md$, soit plus que la valorisation de 50,1% de Xerox huit années plus tard...

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #BellinCBP, #GUIDECLOUD

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :