IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

AMD table sur un décollage de ses ventes BtoB en 2019

publié le lundi 11/02/2019

Même s’il n’a pas profité autant que souhaité en 2018 de la pénurie de processeurs Core chez Intel, son concurrent AMD a marqué des points sur les segments Retail et Commercial. L'augmentation des ventes de PC sous Windows 10, conjuguée à la sortie de sa 3e génération de processeurs Ryzen et d’un nouveau programme channel, laisse penser à AMD que ses ventes, et celles de ses partenaires, décolleront en 2019 sur le segment BtoB.

 

 

Magazine CBP (www.channelbp.com) : Que répondez-vous à certains revendeurs IT BtoB qui ont l'impression qu'AMD n'a pas fait son maximum en 2018 pour profiter de la pénurie de processeurs Core 14 nm d’Intel avec eux ?

Eric Jeanmougin, directeur des ventes Commercial en EMEA et directeur général d’AMD France : Ils sont doute raison. Toutefois, cette pénurie a aidé les entreprises à tester davantage les processeurs Ryzen d’AMD et à prendre conscience de leurs performances, y compris sur le marché Entreprise. Mais pas suffisamment sans doute, car nous avons encore souffert en 2018 d’un nombre insuffisant de plateformes à base de Ryzen sur le segment BtoB, et notamment chez HP et Lenovo, nos deux principaux fournisseurs de PC. AMD a donc préféré investir davantage sur le retail, tant en ressources qu'en formation de nos partenaires.

 

La donne va-t-elle changer sur le segment BtoB en 2019 ?

Oui. Comme nous n'avons plus de problème de fabrication et de livraison en 2019, notre seule limitation réside dans les prévisions de nos fournisseurs. D’ailleurs, 2019 sera l’année du Commercial chez AMD. Nous déployons actuellement un plan d’investissements important en France pour accompagner nos partenaires IT BtoB. Par exemple, notre programme revendeur prévoit le déploiement d’une force de vente externalisée pour animer et suivre le canal IT indirect BtoB, chose qu’AMD ne faisait pas, ou très peu, auparavant.

 

Pourquoi HP et Lenovo ne proposaient-ils pas davantage de PC motorisés avec le Ryzen d’AMD aux PME en 2018 ?

Car les configurations recherchées par les entreprises sont restées encore massivement sous Windows 7 jusqu’au mi-2018, système d'exploitation que ne supporte pas Ryzen, notre dernière génération de processeurs 12 nm. La donne a changé au second semestre 2018 avec l'augmentation des ventes de PC sous Windows 10 dont les plateformes sont, elles, éligibles au processeur Ryzen. Quant à Dell, notre troisième grand fournisseur de PC, il avait décidé semble-t-il de ne pas trop investir en 2018 sur les offres AMD pour les raisons évoquées au-dessus, d’autant que son portfolio est très focalisé sur les entreprises. Par ailleurs, je rappelle que les PME ont des cycles d’introduction et de renouvellement des plateformes IT plus long que ceux du grand public, marché où AMD est mieux implanté.

 

AMD marque-t-il enfin des points sur le secteur public en France ?

Le quatrième trimestre a été le plus important de 2018 pour AMD. Nous avons gagné beaucoup de marchés publics et de grands comptes, à livrer également en 2019. Il s'agit de marchés de quelques centaines ou milliers d’unités sur les mairies et les conseils généraux notamment.

 

Les demandes pour des configurations à base d'AMD décolleront-elles à cause notamment de l'arrivée de la 3e génération de Ryzen, prévue pour fin 2019 ?

Certainement, car la prochaine génération de Ryzen disposera de performances encore supérieures grâce à un nombre croissant de cœurs notamment. La capacité d'AMD à innover rassure les clients, le marché et nos partenaires.

 

Prévoyez-vous de mieux récompenser vos meilleurs revendeurs en 2019 ?

Oui, grâce notamment au programme d’incentive Earn (Earn Additionnal Revenue Now) que j'ai lancé il y a 18 mois, et qui a été repris mondialement par AMD. Ce programme accorde davantage de marges arrière à nos partenaires. Earn incite également nos 3 principaux distributeurs français (Also, Ingram, Tech Data) à utiliser ces fonds pour réaliser des opérations de marketing à destination des revendeurs.

 

AMD investira-t-il également davantage pour améliorer la reconnaissance de sa marque sur le segment Commercial ?

Oui, même si la reconnaissance de la marque est désormais plus forte sur le segment commercial qu’il y a quelques années. En 2019, AMD accompagnera davantage les plus grands comptes et les revendeurs. Par exemple, nous les dotons d'un support technique pour qu'ils disposent d’un service de personnalisation sur leurs configurations. Nos clients réalisent désormais qu’il n’est pas plus compliqué d’installer des drivers ou des outils de management sur les plateformes AMD.

 

AMD dispose-t-il à nouveau d'une offre serveur conséquente pour étoffer davantage ses positions sur le segment Commercial ?

Notre offre Opteron pour serveurs n'a redémarré que mi-2018 car AMD avait commis une erreur sur sa roadmap technique. Résultat, nous étions passés de 25% de parts de marché sur Opteron à quasi 0% en 5 ans. Or, AMD dispose maintenant d’une super offre à base de processeurs Epyc (architecture Ryzen) sur des plateformes HPE et Super Micro notamment. Nos parts de marché sont donc remontés à près de 5% dès fin 2018 (voir source Mercury Research). J'ai donc bon espoir que cette tendance se poursuive en 2019 car les clients multiplient les tests et ils nous demandent des cotations ensuite. En France, le challenge d’AMD est de doubler nos parts de marché en 2019 sur les serveurs grâce, notamment, à la sortie de la 3e génération de processeurs à architecture Ryzen.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #channelbp.com, #CBP, #Bellin, #BellinCBP, #GUIDECLOUD, #DATACLOUDADVISOR

 

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Mots clefs :