IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Actebis se lance dans la valeur ajoutée et… les acquisitions

publié le jeudi 14/10/2010

Opérationnelle en décembre, la nouvelle entité fruit de la fusion entre les grossistes Actebis et Also deviendra le 3e distributeur IT pan européen. Uwe Neumeier, directeur général du grossiste allemand Actebis, envisage « De réaliser de nouvelles acquisitions pour renforcer notre position de pan européen et notre expertise BtoB ». D’ailleurs, le dirigeant annonce l’ouverture au premier semestre 2011 de sa division Actebis Value dans plusieurs pays européens, dont la France.

 

 

CBP (Channelbp.com) à Barcelone pour la conférence Channel Forum de Canalys : Pourquoi avoir choisi de fusionner dès cet été avec Also, un grossiste suisse spécialisé dans le retail ?

Uwe Neumeier, directeur général du grossiste allemand Actebis : La fusion avec Also, sera finalisée en décembre, est la suite logique de l’acquisition d’Actebis par le fond d’investissement Troege en 2009. Ensemble, nous devenons le 3e grossiste IT au plan européen et l’un des leaders du retail. En outre, la filiale Suisse d’Also nous amène aussi un savoir-faire précieux dans la valeur ajoutée que nous développerons dans plusieurs de nos filiales en Europe, à commencer par l’Allemagne.

 

Que pèsera la nouvelle entité ?

6,450 MdE de chiffre d’affaires en 2010, contre environ 3,5 MdE pour Actebis seul. D’autres acquisitions en Europe pourront nous aider à nous rapprocher d’Ingram (6,7 MdE)  et Tech Data (9,01 MdE).

 

Vos deux activités sont-elles complémentaires ?

Le recoupement est faible entre nos deux activités, tant sur le plan géographique que commercial. Nos portfolios se complètent bien, surtout dans les pays scandinaves, sauf peut-être au Danemark et un peu dans le retail en Allemagne. La nouvelle entité est présente dans 12 pays européens, dont 8 où nous sommes le numéro 1.

 

Actebis étant avant tout un grossiste IT généraliste, voulez-vous aussi devenir un Vad grâce à Also Suisse ?

Actebis restera un grossiste IT multi spécialiste. Le groupe désire également développer son savoir-faire dans la valeur ajoutée afin de mieux répondre aux besoins des revendeurs possédant à la fois des activités volume et valeur. Nous voulons leur offrir une approche one stop shopping. Nous ouvrirons donc une division appelée Actebis Value dans plusieurs pays européens, dont la France, dès le premier semestre 2011. Le marketing et les ventes de ce département resteront communs à la maison-mère.

 

Que pèse votre pôle valeur ajoutée BtoB dans le groupe actuellement ?

Les ventes d’équipements IT à valeur ajoutée représentent environ 10% de notre chiffre d’affaires en Allemagne. C’est encore moins en France et dans les pays nordiques, mais Actebis Value les aidera à récupérer progressivement leur retard.

 

Quels objectifs de croissance vous êtes-vous fixé pour Actebis Value ?

Nous voulons quadrupler notre chiffre d’affaires en valeur d’ici fin 2012, tant par  une forte croissance interne que par des acquisitions. Nous cherchons des Vad qui augmenteront notre portfolio en fournisseurs et en technologies, dans la communication unifiée notamment.

 

Quels sont les secteurs ou technologies qui intéressent Actebis Value ?

Actebis Value investira surtout dans les produits liés aux réseaux, à la sécurité, aux logiciels (unified communication, collaboratif), aux télécoms, etc. Nous augmenterons notre portfolio de fournisseurs dans ces domaines avec des spécialistes. D’ici début 2011, nous devrions en compter entre 100 à 150 rien qu’en Allemagne.

 

Quels sont les fournisseurs avec lesquels vous nouez des partenariats en priorité ?

Avec IBM depuis avril 2010 par exemple. Aucun distributeur IT en Allemagne n’a jamais eu accès à la totalité du portfolio d’IBM. Idem dans les pays Nordiques. Actebis négocie également cette carte en France actuellement.

 

Avez-vous assez de spécialistes en interne pour développer rapidement Actebis Value ?

Actebis dispose d’environ 700 spécialistes mis à notre disposition par une société extérieure. C’est largement suffisant pour couvrir les besoins de nos clients qui, la plupart du temps, ont besoin d’un spécialiste pour quelques jours seulement. Ainsi, ils n’auront pas à porter une certification toute l’année.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :