1st European collaborative IT BtoB webmagazine

40% des entreprises ne maîtrisent pas leurs dépenses dans le Cloud

publié le jeudi 04/01/2018

L’éditeur BMC annonce les résultats d’une enquête autour du Cloud en entreprise. Elle alerte sur les difficultés des entreprises à gérer les coûts de leurs environnements Cloud et sur la nécessité d’en repenser la gestion avec le multi-Cloud.

 

Alors que ces dernières années les entreprises ont massivement adopté des services et infrastructures de cloud public et privé pensant optimiser leurs coûts, rester agiles et limiter les risques, elles en réalisent aujourd’hui la complexité d’administration, la multiplication potentielle des risques et les coûts de gestion inhérents. Ainsi, pas moins de 40% des répondants disent ne pas avoir connaissance des dépenses cloud de leur entreprise, et 52% pensent à tort que le multi-cloud est une combinaison entre cloud public, privé et sur site. Cette enquête a été menée en collaboration avec Opinion.Life auprès de 1.000 décideurs informatiques dans le monde*.

 

Le multi-cloud a changé la donne

 « Le premier facteur pour l’adoption du multi-cloud est l’optimisation des coûts, et pourtant deux responsables informatiques sur cinq sont dans le flou sur ce qu’elles dépensent dans le cloud », explique Bill Berutti, président de l’activité Cloud and Enterprise Solutions chez BMC. « Le multi-cloud a véritablement changé la donne : la vision traditionnelle de l’infrastructure informatique n’est désormais plus d’actualité. Les directions informatiques doivent penser à de nouvelles façons de gérer ces environnements pour bénéficier des avantages attendus du cloud public tant en termes d’économies, d’optimisation des performances par l’automatisation et d’amélioration de la sécurité et de la gouvernance. »

 

Opter pour plusieurs fournisseurs de cloud public

D’après les résultats de l’étude, les principales raisons qui poussent les entreprises à se tourner vers plusieurs fournisseurs de cloud public sont à 45% l’optimisation des coûts, 44% le besoin d’agilité et la réduction des risques pour 40%. Les répondants expliquent également que la mise en œuvre de politiques de sécurité et de gouvernance représente le principal défi de la gestion des environnements multi-cloud, suivie par l’automatisation, l’optimisation de l’utilisation des ressources et les coûts liés à la consommation du cloud.

 

L’intelligence artificielle fait partie des nouvelles alternatives envisagées

Conscients de la complexité inhérente à la gestion de plusieurs environnements cloud, 80% des personnes interrogées reconnaissent aisément que de nouvelles approches et de nouveaux outils sont nécessaires. L’intelligence artificielle (IA) fait partie de ces nouvelles alternatives envisagées pour 78% des décideurs informatiques, indiquant que leur entreprise est à la recherche de solutions pour intégrer l’intelligence artificielle à leurs stratégies de gestion multi-cloud. 

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com

#CBPMagazine, #BellinCBP, #GUIDEDUCLOUD

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :