IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

3300 licenciements aussi programmés par HP PPS

publié le lundi 21/09/2015

La division Entreprise de Hewlett-Packard n’est pas la seule à licencier. Le pôle PC et Imprimantes (PPS), qui deviendra l’entité HP Inc. (HPI) Au 1er novembre 2015, prévoit également de se séparer de quelques 3300 collaborateurs d’ici trois ans.

 

Les licenciements ne sont pas terminés chez le leader mondial de l’IT. Et notamment chez HP Inc., le spin off de Hewlett-Packard qui gérera au 1er novembre la partie PC et imprimantes de l'ex HP PPS. En effet, le 15 septembre, Cathy Lesjack, la future directrice financière de HP depuis 2007, a expliqué à ses troupes que dans le cadre de sa future séparation, « HP Inc. a élaboré une plan d’actions clair qui prévoit des réductions de coûts. Au total, nous prévoyons d’économiser 300 M$ grâce notamment au départ de 3300 salariés sur une période de trois ans ». La future directrice financière de HPI a déjà budgété 150 M$ en charges de restructuration sur sa fiscale 2016, ainsi que 150 M$ pour financer le départ de quelques 1200 personnes à la fin de son année 2016. Le reste du personnel visé partira après 2016.

 

Cette annonce est presque passée inaperçue tant la surprise dans l’industrie IT a été grande suite à l’annonce, la veille, du licenciement de 25 à 30.000 salariés dans la division Entreprise de Hewlett-Packard. Certes, le départ de plus de 3000 collaborateurs dans l’activité PC et imprimantes était plus « prévisible » compte-tenu de la grande morosité du marché des PC depuis près de 2 ans. Quasiment tous les principaux acteurs du secteur, dont Lenovo dernièrement, ont d’ailleurs réduit la voilure.

 

Cathy Lesjack estime que « les marchés vont rester durs pour les prochains trimestres en raison d’une compétition importante sur les prix des imprimantes et une demande faible sur les PC ». Une analyse partagée par Ron Coughlin, le futur président de l’entité Personal Systems Business (PSB) au sein de HP Inc. Il considère que « les ventes de PC vont encore connaître des trimestres difficiles en 2016 ». Comme ses confrères, il estime que les sorties en 2015 du système d’exploitation Windows 10 de Microsoft et de la nouvelle génération de puces d’Intel ne relanceront pas les ventes de PC à court terme.

 

Les chiffres du deuxième trimestre 2015 publiés cet témoignent de la difficulté d’une éventuelle reprise. Les instituts IDC et Gartner annoncent un nouveau recul des expéditions mondiales de PC, qui baissent de 11,8% et 9,5% respectivement. Les surstocks présents dans toute la chaîne de distribution ne sont pas prêts de fondre rapidement. Sauf si le « back to school » est un succès. Ce qu’il n’a plus été depuis 2 ans.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :