IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Prestataires

L’intégrateur Cheops Technology a inauguré début octobre près de Bordeaux son nouveau siège social, lequel est probablement l’un des bâtiments les plus « cools » et innovants du secteur IT. Montant de l’investissement, près de 10 M€.

Lorraine Repro, un bureauticien du Grand Est, et Esus, son confrère de la région Centre, ont rejoint à la rentrée C’Pro. Ces deux nouvelles acquisitions lui apportent 43 M€ et 220 collaborateurs, ce qui porte le chiffre d’affaires de C’Pro à environ 340 M€. Et ce n’est pas terminé car l’intégrateur valençois prévoit de réaliser une vingtaine d’acquisitions rien qu’en 2018.

Après l’achat de Lhexian en novembre 2017, puis de Rétis en septembre 2018, l’intégrateur IT parisien DCI espère atteindre les 100 M€ en 2020, contre 85 M€ en 2018. De nouvelles acquisitions ne sont pas à exclure.

La priorité d’Axians est d’aider les entreprises européennes à mieux intégrer les nombreuses innovations IT, dont le Cloud automatisé, pour optimiser le Coût Total de Possession de leurs infrastructures IT. L’intégrateur IT les dissuade d’investir dans le Cloud public car il juge sa qualité de service insatisfaisante.

Après un bref passage mi-2017 par la case faillite aux Etats-Unis et la cession de son entité matériel réseau, l’équipementier télécoms accélère sa diversification vers les logiciels et services, toujours avec le concours de ses partenaires. Et vers le Cloud, domaine dont il prévoit de devenir l’un des leaders. Avaya International a d’ailleurs présenté sa nouvelle stratégie début décembre à quelques 400 d’entre eux réunis à Dubaï.

Fin octobre, Dell a présenté à Lisbonne son programme Preferred Partner aux dirigeants de 600 revendeurs européens. Le constructeur invite les meilleurs d'entre eux à adresser, avec lui, quelques 20 000 comptes dans le monde pour doper ses ventes, dans le stockage notamment. Dell a aussi créé des organisations dédiées pour ses partenaires certifiés Gold, Platinium, Titanium et MSP.

Jaguar Network prévoit d'atteindre les 100 M€ à court terme grâce à ses investissements dans le Cloud, les Télécoms et l’Internet des Objets (IOT), domaine dont il veut aussi devenir un leader. Pas facile toutefois de doubler son chiffre d'affaires aussi rapidement. L'opérateur télécoms et hébergeur va donc démarcher davantage les grands comptes et développer son réseau de distribution indirect. Enfin, sa croissance passera par des acquisitions en France et à l'étranger.

Avis d'expert

Solutions

Formations